Tour du Limousin : David Gaudu toujours en quête de sensations à près d'une semaine du Tour de France

Publié le , modifié le

Auteur·e : Andréa La Perna
David Gaudu

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Bousculé sur les routes du Tour du Limousin, David Gaudu s’est accroché ce jeudi pour franchir la ligne d’arrivée de la 3e étape, à 59 secondes du vainqueur. Le grimpeur de la Groupama-FDJ, qui sera le lieutenant de Thibaut Pinot sur le Tour de France dans un peu plus d’une semaine, semble loin de sa forme optimale.

Deux salles, deux ambiances chez la Groupama-FDJ sur le Tour du Limousin. 

D’un côté, la formation française joue les premiers rôles depuis la première étape, portée par son jeune sprinteur de 20 ans Jake Stewart. Déjà deuxième à Evaux-Les-Bains mardi, l’Anglais a réitéré la performance ce jeudi à Chamberet où seul Jasper Philipsen (UAE) s’est montré plus fort que lui. Deuxième, c’est aussi la place de Stewart au classement général avant la dernière étape, à seulement cinq secondes de Luca Wackermann (Vini Zabu-KTM). 

Préparation tronquée

La Groupama-FDJ a également su témoigner d’un tempérament offensif dans les derniers kilomètres de la troisième étape grâce aux assauts répétés de Simon Guglielmi. A l’inverse, tous les regards sont tournés vers David Gaudu, à quasiment une semaine du départ du Tour de France. Pour l’instant, le grimpeur breton, si brillant dans son rôle de lieutenant l’an dernier dans le Tourmalet et dans le Prat d’Albis, n’a pas encore donné de signe très positif.

En dépit d’un plateau peu relevé, Gaudu a subi ses trois premiers jours de course sur le Tour du Limousin. Mercredi, il a même terminé à plus de 4 minutes de Fernando Gaviria, ne cachant pas sa frustration. “Il était vexé d'être décroché mais c'est son ego de champion qui ressort. Le jour où il n'aura plus cette réaction, ce ne sera plus David Gaudu ! Il n'y a aucune panique à son sujet. Dès demain, il sera mieux", avait alors déclaré son directeur sportif Franck Pineau après la course. Mais ce jeudi, le Breton n’a encore une fois pas convaincu, terminant à 59 secondes du vainqueur, derrière quatre de ses six coéquipiers.

Il faut dire que sa préparation a été perturbée par des problèmes intestinaux qui l’ont contraint à ne pas prendre le départ du Critérium du Dauphiné et à ne pas courir pendant près de 10 jours. Avant cela, le grimpeur de 23 ans venait de boucler le Tour de Burgos à une honorable mais peu réjouissante 19e place. A seulement neuf jours du grand départ du Tour de France, les dernières nouvelles sont plutôt inquiétantes, sachant que Thibaut Pinot comptera en premier lieu sur lui en montagne.

Bis-repetita ?

Après le Dauphiné, Frédéric Grappe, le directeur de la performance au sein de la Groupama-FDJ, expliquait lui-même à L’Equipe que “les leaders sont arrivés au départ quasiment au top de leur forme : entre 95 et 100%. Il est impossible aujourd'hui de se refaire une condition d'ici le Tour si on est qu'à 80% de ses moyens". Si Gaudu ne sera pas leader sur la Grande Boucle, sa forme est très loin des 100% et l’inquiétude des fans est légitime.

Les plus optimistes objecteront cependant que le coureur n'avait pas fait grande impression sur le Dauphiné (40e au général) l'an dernier, avant de partir de Bruxelles. Et cela ne l'avait pas empêché d'être en très grande forme dès la deuxième semaine, dans les Pyrénées. Alors, qui sait ?

à voir aussi Thibaut Pinot forfait pour les championnats de France Thibaut Pinot forfait pour les championnats de France