L'Espagnol Joaquin "Purito" Rodriguez  (Katusha)  en rouge
L'Espagnol Joaquin "Purito" Rodriguez (Katusha) en rouge | JOSE JORDAN / AFP

Tour d'Espagne - Rodriguez en patron, Froome asphyxie Contador

Publié le , modifié le

L'Espagnol Joaquin "Purito" Rodriguez (Katusha) a remporté la 6 étape entre Tarazona à Jaca devant l'Anglais Christopher Froome (Sky). Rodriguez conforte ainsi son maillot rouge de leader de l'épreuve devant Froome à 10 secondes et Alberto Contador (Saxo Bank) à 35 secondes. L'autre information du jour est le coup de moins de bien d'Alberto Contador dans la dernière montée.

Depuis quelques jours, la Vuelta offre un superbe spectacle. Animé par des ambitions, les coureurs font et refont la course. La 6e journée, vécue dans une chaleur étouffante et proposant un final relevé avec des passages à 12%, aura ainsi vu l'outsider Rodriguez conforter son leadership vis-à-vis des poids lourds de cette Vuelta et la Sky secoué Contador. "Purito", surnom donné par ses coéquipiers car il faisait semblant de fumer un cigare quand il les dominait à l'entraînement, a remporté sa cinquième étape sur la Vuelta. Et dire que ce Tour d'Espagne n'a pas encore attaquer la haute montagne.

Auparavant, la 6e étape de la Vuelta avait été animée par un groupe comprenant cinq hommes: les Belges Thomas de Gendt (Vacansoleil) et Kristof Vandewalle (Omega Pharma), ainsi que les Néerlandais Martijn Maaskant (Garmin), Joost Van Leiden (Lotto Belisol) et Pieter Weening (Orica Greenedge).Echappés dès le 10e kilomètre, ils auront compté ensemble jusqu'à 4 minutes 20 secondes d'avance sur leurs poursuivants. Dans la descente du col d'Oroel, à 16 kilomètres de l'arrivée et alors que l'échappée paraissait déjà condamnée à l'échec, De Gendt, troisième du Giro de cette année, choisissait toutefois de prolonger l'aventure. Laissant là ses quatre anciens compagnons de route, le Belge tentait d'aller chercher la victoire en solitaire.

Contador coince

Mais le coureur belge ne pouvait résister à un peloton emmené par la Sky, et était repris au pied de la difficulté finale: la Fuerte del Rapitan. Dans un final court de 4 kilomètre, la Sky de Porte et Uran a asphyxié la course en accélérant de manière violente. Dans les derniers mètres, Chris Froome (Sky) a porté une attaque pour lâcher Contador et Valverde. Calé dans sa roue, Joaquin "Purito" Rodriguez est allé chercher l'étape grâce à son punch et donc conforté son maillot rouge de leader. "Je suis comblé. Dans les derniers virages vers la ligne d'arrivée, j'ai  tout donné. Je savais que je pouvais battre Froome: dans les derniers mètres,  je l'ai vu un peu à l'arrêt dans la pente", s'est félicité le vainqueur du jour qui connaissait bien la configuration de l'arrivée.

Le petit grimpeur de l'équipe Katusha s'est imposé dans la montée finale vers Jaca avec un joli tableau de chasse: Froome à 5 secondes, l'Espagnol Alejandro Valverde (Movistar) à 10 secondes. Contador n'a certes concédé que 14 secondes mais il a clairement montré ses limites après plusieurs jours de courses. "Ça n'a pas été une bonne montée pour moi. Cela a été dur parce que le  rythme a été très élevé et j'ai fini avec des crampes. Je crois qu'à la fin,  j'ai fini un peu déshydraté", a expliqué Contador, de retour sur un grand tour  après deux ans de suspension pour dopage. Il ne sera pas le seul à avoir souffert: l'Espagnol Igor Anton (Euskaltel),  2e du dernier Giro et adepte de ce genre d'arrivée en  côte, et les Néerlandais Gesink et Mollema (Rabobank) auront eux aussi fait les frais du rapide train imprimé par Rodriguez et les Sky de Froome.

Vendredi, le peloton connaîtra à nouveau une étape plus tranquille, 164,2 km de plat entre Huesca et Alcaniz, avant de voir à nouveau la route s'élever samedi.

Classement de la 6e étape
1. Joaquim Rodriguez (ESP/KAT) les 175,4 km en 4h35:22.
(moyenne: 38,2 km/h)
2. Chris Froome (GBR/SKY) à 0:05.
3. Alejandro Valverde (ESP/MOV) 0:10.
4. Alberto Contador (ESP/SAX) 0:19.

.

Mathieu Baratas