Tour des Flandres : Mathieu Van der Poel s'impose au sprint devant Wout Van Aert dans une course marquée par la chute de Julian Alaphilippe

Publié le , modifié le

Auteur·e : Vincent Daheron
Van der Poel gagne au sprint devant Van Aert
Van der Poel gagne le Touer des Flandres au sprint devant Van Aert | ERIC LALMAND / BELGA / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Dans un Tour des Flandres marqué par une impressionnante chute de Julian Alaphilippe, le Néerlandais Mathieu Van der Poel a battu au sprint et d'un boyau le belge, son pire ennemi, Wout Van Aert. Il remporte son premier Monument du cyclisme et rejoint son père, Adrie, déjà vainqueur du Ronde van Vlaanderen 34 ans plut tôt, en 1986. Le Norvégien Alexander Kristoff a pris la troisième place devant un surprenant Anthony Turgis, quatrième.

On se languissait déjà de la bataille intense entre les trois grands favoris à 40 kilomètres de l'arrivée à Oudenaarde. Julian Alaphilippe, Mathieu van der Poel et Wout Van Aert étaient les plus forts, sur le papier avant le départ mais aussi et surtout sur la route où ils avaient pris le large ensemble dans la roue d'un "Alaph" bondissant. C'est finalement Mathieu Van der Poel qui s'est imposé au terme d'une lutte au sprint à deux, et non plus à trois coureurs. Un peu plus tôt, Julian Alaphilippe avait en effet laissé ses compères d'échappée s'envoler ainsi que ses rêves de victoire pour sa première participation lorsqu'il a abandonné après avoir percuté violemment une moto de l'organisation.

à voir aussi Tour des Flandres : Julian Alaphilippe chute violemment en percutant une moto et abandonne Tour des Flandres : Julian Alaphilippe chute violemment en percutant une moto et abandonne

Julian Alaphilippe lance les hostilités chez les favoris

Le Français avait lancé les premières escarmouches à 50 kilomètres du terme avant d'être suivi dans ses oeuvres par les pires ennemis Mathieu van der Poel et Wout Van Aert. Mais au contraire du Belge et du Néerlandais, Alaphilippe a vu ses espoirs de victoire fauchés. On ne saura jamais si "Loulou", son surnom, aurait réussi à décramponner Van der Poel et Van Aert dans le Paterberg situé à 13 km de l'arrivée, un mur pourtant taillé pour ses qualités (0,4 km à 10,8%).

Ce que l'on sait, en revanche, c'est que dans la foulée de leur altercation par médias interposés suite à leur échec à Gand-Wevelgem - où Wout Van Aert avait reproché à Mathieu Van der Poel d'avoir tout fait pour l'empêcher de gagner, les deux immenses favoris du jour allaient de nouveau se jouer la victoire. Cette fois-ci, les deux coureurs issus du cyclo-cross ont collaboré pour garder les poursuivants à distance et se jouer la victoire en tête-à-tête. Et à ce jeu, Mathieu Van der Poel a pris le meilleur sur Wout Van Aert alors qu'il n'abordait pas les derniers hectomètres dans la position idéale, le Belge calé dans sa roue. Van der Poel, le petit-fils de Raymond Poulidor, a triomphé de son rival d'un boyau, seulement départagés grâce à la photo-finish. Il remporte son Premier Monument du cyclisme et rejoint surtout son papa, Adrie, au palmarès du Tour des Flandres, 34 ans plus tard.

Wout Van Aert a sûrement payé ses efforts pour revenir seul dans la roue de Julian Alaphilippe et Mathieu Van der Poel. Il a aussi et surtout chuté à 113 km de l'arrivée alors que Deceuninck-Quick Step et Trek-Segafredo accéléraient en tête de peloton. Si le Belge est tombé dans l'herbe, sans aucune conséquence donc, il a quand même dû fournir les efforts pour revenir au plus vite au sein du peloton. Les quelques centimètres qui le séparent de la victoire sont peut-être ici.

Le Français Anthony Turgis quatrième

Pour compléter le podium, le Norvégien Alexander Kristoff a réglé le sprint des poursuivants devant un surprenant Anthony Turgis qui prend la 4e place. La meilleure performance en carrière sur une grande classique pour le Français de Total - Direct Energie. C'est pourtant un autre Français que tout le monde attendait à l'arrivée à Oudenaarde. Nul doute que Julian Alaphilippe reviendra au mois d'avril sur les routes flandriennes. Ce sera sa deuxième opportunité avec le maillot irisé.