Alberto Bettiol
Alberto Bettiol vainqueur du 103e Tour des Flandres | YORICK JANSENS / Belga / AFP

Tour des Flandres : La surprise Alberto Bettiol

Publié le , modifié le

Alberto Bettiol (EF Education First) a remporté la plus belle victoire de sa carrière en triomphant sur le 103e Tour des Flandres. Parti en solitaire et à la pédale dans l'ultime passage du Vieux Quaremont, l'Italien a fait parler ses qualités de rouleur pour résister au retour du groupe des costauds. Il devance finalement Kasper Asgreen (Deceuninck-Quick Step) et Alexander Kristoff (UAE Team Emirates).

Et dire qu'il n'avait jamais remporté de course professionnelle dans sa carrière... A 25 ans, Alberto Bettiol succède à Niki Terpstra au palmarès de l'une des courses les plus prestigieuses du monde, l'un des cinq monuments du cyclisme, le Tour des Flandres ! Plus fort que tous les favoris dans le Vieux Quaremont, l'Italien de la formation EF Education First a lâché tout le monde pour aller s'imposer en solitaire une quinzaine de kilomètres plus loin. Douze ans après Alesandro Ballan, l'Italie triomphe à nouveau sur le Ronde van Vlanderen.

Le résumé vidéo

Le numéro de van der Poel

Ce 103e Tour des Flandres n'a pas été le plus enlevé de ces dernières années. On retiendra tout de même la fracture du peloton après le passage du Mur de Grammont à une centaine de kilomètres de l'arrivée. Démare, Laporte, Naesen ou encore Gilbert figuraient parmi les piégés mais ils ont finalement pu revenir. L'autre fait de course important était la chute de Mathieu van der Poel à 60 kilomètres d'Audenarde, là où était tracée la ligne d'arrivée. Surpuissant, le Néerlandais allait finalement revenir dans le groupe des costauds pour prendre la 4e place finale après un superbe numéro. On reverra ce coureur dans les années à venir.

Les atermoiements des leaders laissaient la porte ouverte à des seconds couteaux. Stijn Vandenbergh et Sep Vanmarcke en profitaient pour se positionner dans l'avant-dernier passage du Vieux Quaremont. Kasper Asgreen, finalement deuxième et homme fort de la Deceuninck-Quick Step, les rejoignait tout comme Dylan van Baarle un peu plus tard pour un coup qui allait durer pendant une vingtaine de kilomètres. C'était le moment choisi par Bettiol pour mettre tout le monde d'accord.

Bettiol le plus surprenant, le plus fort aussi

On attendait Greg Van Avermaet, Zdenek Stybar ou pourquoi pas Mathieu van der Poel et Wout Van Aert, on a finalement eu un coureur que personne n'avait cité parmi les favoris. Alberto Bettiol a finalement triomphé d'une course un peu bizarre, sans véritable patron. Longtemps, ce 103e Tour des Flandres est resté indécis et c'est finalement logiquement dans l'ultime passage du Vieux Quaremont que la course s'est décantée. C'est évidemment la plus belle victoire de la carrière d'Alberto Bettiol qui n'avait jamais levé les bras chez les professionnels. Quatrième du Grand Prix E3 BinckBank Classic, l'Italien avait déjà fait parler de lui mais personne n'osait imaginer qu'il pourrait s'offrir un monument. L'invité surprise était le plus fort.

UCI World Tour