Tour de Suisse : Le chrono revient à Lampaert, Bernal reste en jaune

Publié le , modifié le

Auteur·e : Charles-Antoine Nora
Lampaert

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Au terme d'une magnifique performance dans le chrono du jour, le champion de Belgique Yves Lampaert a remporté la 8e et avant dernière étape du Tour de Suisse ce samedi, un contre-la-montre de 19,2 km à Goms. Le champion du monde de la spécialité et grand favori du jour Rohan Dennis n'a pris que la 6e place. Egan Bernal, limite la casse et reste en jaune.

Le Belge Yves Lampaert a longtemps été le leader provisoire de ce contre-la-montre, mais on pensait son temps abordable pour le grand favori et vainqueur du chrono inaugural, Rohan Dennis (Bahrain Merida), 2e du classement général. ll n'en fut rien. Le Belge, auteur d'une énorme performance, avait l'air de connaître parfaitement le parcours de cette 8e étape. Des trajectoires rapides et fluides dans les nombreux virages tortueux entourant la localité de Goms, lui ont permis de l'emporter devant son coéquipier Kasper Asgreen. "Je suis super content de m'imposer à deux semaines du Tour de France [...] J'ai réalise une très belle première partie technique avant de tout donner dans la seconde" a t-il déclaré au micro de la Chaine l'Equipe après sa victoire. Une nouvelle victoire pour la Deceuninck Quick-Step, formation la plus prolifique de ce début de saison avec 41 bouquets.

Contre-performance pour Dennis

L'Australien de 29 ans n'avait pas le droit de passer à coté aujourd'hui. 2e au classement général à 41 secondes d'Egan Bernal (Team Ineos), Rohan Dennis avait l'occasion de revenir sur le leader de la course, mais il n'a pas pu mieux faire qu'une 6e place à 19 secondes du vainqueur du jour. Une déception pour le champion du monde de la spécialité. Le leader colombien, 11e du jour et auteur d'un joli chrono, reste en jaune et conserve 22 secondes d'avance sur son dauphin australien avant la dernière étape qui devrait lui être favorable. L'autre match à distance pour le podium entre Patrick Konrad (Bora-Hansgrohe) et Domenico Pozzovivo (Bahrain Merida) a tourné à l'avantage de l'Autrichien qui reste 3e au général. L'Italien perd, lui, 4 positions et glisse à la 8e place du général. Pas vraiment une bonne journée pour la Bahrain Merida.