Chris Froome
Chris Froome (Sky) s'est bien habitué aux podiums | AFP - FABRICE COFFRINI

Tour de Romandie - Froome sur les traces de Wiggins

Publié le , modifié le

Le Britannique Chris Froome (Sky) a remporté ce dimanche le Tour de Romandie à l'issue du contre-la-montre final, dominé par Tony Martin. Froome a impressionné tout au long de l'épreuve, devançant au classement général le Slovène Simon Spilak et le Portugais Rui Costa. Déjà vainqueur du Tour d'Oman et du Critérium international en 2013, le "kényan blanc" a ajouté un troisième succès de taille à son palmarès. De quoi confirmer son statut de favori pour le Tour de France ?

Le moins que l'on puisse dire, c'est que Chris Froome soigne sa préparation. Annoncé comme leader naturel de la formation Sky pour le Tour de France 2013, le Britannique enchaîne les succès depuis le début de la saison. Après le Tour d'Oman et le Critérium international, c'est le Tour de Romandie qui est tombé dans son escarcelle. Si le contre-la-montre final est revenu à l'Allemand Tony Martin, le classement final est bien remporté par Froome. Il devance le Slovène Simon Spilak, deuxième, et le Portugais Rui Costa, qui a complété le podium comme l'an dernier.

Froome, comme Evans et Wiggins ?

Souverain, Froome a gardé les commandes de l'épreuve de bout en bout, conservant sur son dos la tunique dorée. Dominateur lors du chrono initial, il a ensuite consolidé son maillot durant l'étape de montagne de samedi, l'épreuve reine. Sans rival, le coureur de 27 ans semble être au sommet de son art en ce début de saison, bien aidé par la puissance de la formation Sky.

Dauphin frustré lors de l'édition 2012 de la Grande Boucle, Froome semble avoir toutes les cartes en mains pour briller lors de ce grand périple autour de l'Hexagone. En effet, depuis deux ans, gagner le Tour de Romandie a souvent rimé avec succès sur le Tour. Ce fut le cas en 2011 pour Cadel Evans, et en 2012 pour Bradley Wiggins. Bis repetita ?