Tour de Pologne : les premiers mots de Dylan Groenewegen, responsable de la grave chute au sprint de la 1ère étape

Publié le , modifié le

Auteur·e : Adrien Hemard
Dylan Groenewegen chute Tour de Pologne 2020
Dylan Groenewegen (au sol) a provoqué une violente chute lors du sprint massif de la 1re étape du Tour de Pologne. | ANDRZEJ GRYGIEL/EPA/Newscom/MaxPPP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Responsable de la très violente chute à l'arrivée de la première étape du Tour de Pologne mercredi, Dylan Groenewegen est sorti de son silence sur son compte twitter. Pointé du doigt pour son attitude lors de ce sprint, le Néerlandais s'excuse.

En fermant la porte à Fabio Jakobsen mercredi dans le sprint final de la première étape du Tour de Pologne 2020, Dylan Groenewegen a causé une chute d'une rare violence. En l'enfermant le long de la route sur la droite, le coureur de la Jumbo-Visma a envoyé Jakobsen dans les barrières à plus de 70 km/h. A l'heure actuelle, son compatriote de la Deceuninck-Quick Step est toujours dans un état grave à l'hôpital, après une nuit d'opération et que son pronostic vital ait été engagé.

"Ce qui s'est passé hier est horrible. Je ne trouve pas les mots pour décrire à quel point je suis désolé pour Fabio et les autres qui sont tombés ou ont été touchés", a commenté Groenewegen sur son compte twitter. "Pour le moment, la santé de Fabio est la chose la plus importante. Je pense constamment à lui", a-t-il ajouté.

Pendant ce temps, Fabio Jakobsen est toujours en coma artificiel. Blessé au visage et au crâne, son état est grave, mais stable. Le manager de la Deceuninck-Quick Step a lui affirmé qu'il porterait plainte auprès de la police polonaise.

à voir aussi Cyclisme : Les arrivées au sprint sont-elles suffisamment sécurisées ? Cyclisme : Les arrivées au sprint sont-elles suffisamment sécurisées ?