Tour de Pologne : la première étape marquée par une terrible chute à l'arrivée

Publié le , modifié le

Auteur·e : Denis Menetrier
La chute à l'issue de la première étape du Tour de Pologne
La chute à l'issue de la première étape du Tour de Pologne | ANDRZEJ GRYGIEL/EPA/Newscom/MaxPPP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Première étape malheureusement mouvementée pour le Tour de Pologne. Partis de Chorzow ce mercredi, les coureurs ont parcouru près de 200 kilomètres pour arriver à Katowice. Une fin d'étape marquée par une énorme chute lors de l'arrivée. Le Néerlandais Fabio Jakobsen a été violemment propulsé dans les grilles bordant la dernière ligne droite. Les images du sprint final peuvent susciter de l'inquiétude quant à la santé du coureur de la Deceuninck-Quick Step. Dylan Groenewegen, qui a remporté l'étape, a été déclassé pour avoir bousculé son compatriote.

Les images sont impressionnantes et font froid dans le dos. À l'issue de la première étape du Tour de Pologne, après 195,8 kilomètres parcourus entre Chorzow et Katowice ce mercredi, une grave chute a marqué la fin de la course. Fabio Jakobsen, coureur de la Deceuninck-Quick Step, s'est embouti dans les tous derniers mètres du sprint dans les grilles bordant la dernière ligne droite. Bousculé par son compatriote Dylan Groenewegen, de l'équipe Jumbo-Visma, Jakobsen a subi un violent choc, percutant par la même occasion un juge chargé de chronométrer la fin de la course et un photographe. La chute du coureur a pu être aggravé par le fait que derrière les grilles se trouvaient des rails de chemin de fer.

Groenewegen exclu de la course

Plusieurs coureurs ont été pris dans la chute de Jakobsen et ont été propulsés sur quelques mètres derrière la ligne d'arrivée, dont Groenewegen. Ce dernier, alors qu'il a passé la ligne d'arrivée en tête, a été exclu de la course par les organisateurs pour avoir bousculé Jakobsen. Cet événement spectaculaire intervient un an jour pour jour après la mort de Bjorg Lambrecht, coureur belge décédé le 5 août 2019 à l'occasion de la troisième étape du Tour de Pologne. Lambrecht avait percuté une structure en béton avant de mourir à l'hôpital des suites de ses blessures.

Selon les premières informations transmises par TVP Sport - la chaîne polonaise qui retransmet la course -, Jakobsen a été placé dans un coma artificiel. Le juge emporté dans la chute se trouverait également dans un état grave. Deux Français, Marc Sarreau et Damien Touzé, ont également subi une lourde chute et ont été transportés à l'hôpital pour y passer des examens, comme l'ont confirmé leurs équipes respectives Groupama-FDJ et Cofidis. Sarreau, qui ne débutera pas la deuxième étape demain, souffre selon la Groupama-FDJ "d'un gros traumatisme de l'épaule et de ruptures ligamentaires multiples." L'équipe Jumbo, dans laquelle évolue Groenewegen, a également réagi sur son compte Twitter, indiquant que "ce genre d'accident ne devrait pas avoir lieu" et que des discussions auraient lieu "en interne avant de faire une autre déclaration". La 77e édition du Tour de Pologne débute donc dans un contexte lourd avec cette chute, alors que Jakobsen a été déclaré vainqueur de l'étape à l'issue de la disqualification de Groenewegen.