Geraint Thomas Alpe d'Huez 2018

Tour de France 2020 : Nice et la montagne à l'honneur pour le Grand Départ

Publié le , modifié le

Les organisateurs du Tour de France ont dévoilé le profil des deux premières étapes de l'édition 2020 qui s'élancera de Nice. La préfecture des Alpes-Maritimes sera à l'honneur puisqu'elle accueillera le départ et l'arrivée les deux premiers jours. Deux premières journées qui s'annoncent animées avec des profils atypiques.

Depuis qu'il est arrivé à la tête du Tour de France, Christian Prudhomme s'est fait fort de bousculer les traditions. Le Tour de France 2020 ne dérogera pas à la règle. Oubliez les premières journées ennuyeuses, l'édition 2020 partira fort avec un profil vallonné dans sa première partie pour son étape inaugurale et même une étape de moyenne montagne pour la deuxième journée. A noter que ces deux étapes partiront et arriveront à Nice.

La pemière étape a été tracée sur 170 kilomètres autour de Nice donc et aura la particularité de contenir deux boucles. La première de cinquante kilomètres sera à emprunter à deux reprises et la dernière de 70 kilomètre une fois. Durant cette journée, les baroudeurs tenteront de se jouer du peloton avec un profil vallonnée avec quatre passages au-dessus des 400 mètres d'altitude avant de redescendre vers le niveau de la mer et la Promenade des Anglais où sera placée la ligne d'arrivée sur laquelle les coureurs seront déjà passées à deux reprises. "Le séjour niçois débutera par une étape où il faudra d’emblée se dresser sur les pédales. Cependant et afin de permettre à un sprinteur de prétendre au premier Maillot Jaune, un déboulé final de 25 kilomètres a été imaginé en partant de la vallée du Var" expliquent les organisateurs dans leur communiqué.

La deuxième journée quant à elle sera plus difficile encore. Toujours autour de Nice, les coureurs remonteront plus au nord pour aller chercher des difficultés. Au bout de 45 kilomètres de course, il faudra déjà avaler les 16,3 kilomètres à 6,2% de moyenne du Col de la Colmiane, escaladé sur Paris-Nice 2018 et qui avait vu Simon Yates s'imposer au sommet. Pas le temps de digérer qu'il faudra à nouveau grimper avec le col de Turini (14,9 km à 7,3%), testé sur Paris-Nice 2019, dont le pied se situera au bas de la descente de la Colmiane après 83 kilomètres de course. Un terrain de jeu idéal pour les baroudeurs/grimpeurs qui tenteront de désarçonner le maillot jaune. Le reste de l'étape sera plus classique même s'il faudra escalader le Col d'Eze et le Col des Quatre Chemins dans le dernier tiers de 190 kilomètres du jour.

"À six reprises seulement, le départ du Tour a été donné du sud de la France… une configuration permettant de placer d’emblée les coureurs devant un défi de montagne. C’est à ce programme atypique qu’ils auront droit avec un festival d’escalade ouvert immédiatement après une entame promise aux sprinteurs", se réjouit Christian Prudhomme.