Fernando Gaviria s'impose devant Peter Sagan sur la première étape du Tour.

Tour de France 2018 : Fernando Gaviria s'impose dès la 1re étape devant Peter Sagan

Publié le , modifié le

Fernando Gaviria s’impose à Fontenay-Le-Comte samedi lors de la 1re étape du Tour de France 2018, longue de 201 km. Le coureur de la Quick-Step a réglé le premier sprint massif de cette édition en levant les bras devant Peter Sagan (Bora-Hansgrohe) et Marcel Kittel (Katusha). Gaviria prend donc du même coup le maillot jaune. Derrière, en raison de plusieurs chutes, des leaders comme Chris Froome, Richie Porte, Adam Yates ou encore Nairo Quintana ont dèjà perdu pas mal de temps.

Le Tour de France s’est élancé pour la 105e fois de son histoire, ce matin à 11h00, à travers les somptueux paysages qu’offre Noirmoutier-En-l’Île. Un 6e Grand départ en Vendée. Après un défilé de 5,3 km, le peloton composé de 176 coureurs, est rentré dans le vif du sujet avec au programme, une 1re étape plate comme la main ou presque. Mais qui a déjà fait pas mal de dégâts...

Trois Français, Kevin Ledanois (Fortuneo), Yoann Offredo (Wanty-Group Gobert) et Jérôme Cousin (Direct-Energie), se mettent à la planche pour former la première échappée de ce Tour. Ledanois, local de l’étape, qui dispute son 1er Tour de France, a ainsi pu passer en tête dans sa localité de Saint-Jean-De-Monts.

Gaviria se montre au sprint intermédiaire

À la Tranche-Sur-Mer, les spectateurs voient les premiers remous du peloton avec une répétition générale pour les sprinteurs, à l’occasion du sprint intermédiaire gagné par Jérôme Cousin. Fernando Gaviria (Quick-Step Floors) se met en évidence en remportant le sprint du peloton devant André Greipel (Lotto-Soudal) et Arnaud Démare (Groupama-FDJ). 

Rapidement, les équipes de sprinteurs prennent le contrôle des hommes de têtes aux alentours des deux minutes, leur laissant pour seul objectif, la quête du maillot à pois rouge, avec la côte de Vix. Kévin Ledanois domine ses deux compagnons d'échappée au sommet s'assurant ainsi la montée sur le podium à l'arrivée et la première place du classement du meilleur grimpeur. 

chutes, sortie de route et crevaison : la pagaille 

Alors que les échappées sont en train de se faire reprendre, une première grosse chute a eu lieu à 10km de l'arrivée. Mal placé, Arnaud Démare (Groupama-FDJ) se trouve dedans, stoppant ses espoirs de victoire et de maillot jaune. Quelques kilomètres plus loin,  c'est Egan Bernal (Sky), un grand espoir, qui se retrouve éjecté du peloton dans une deuxième chute.

Derrière un peloton à toute vitesse, les coureurs éparpillés se multiplient avec notamment Pierre Latour. Au-delà des 3 kilomètres de l'arrivée, Chris Froome réalise une sortie de route et chute. Ce n'est pas le seul leader à connaître des déboires. Nairo Quintana crève à 3,4 km de l'arrivée. 400 m trop tôt pour être dans les temps du vainqueur. Le Britannique arrive avec un retard de 52 secondes alors que le Colombien arrive plus d'une minute (1'15'') après le vainqueur du jour. 

Gaviria en jaune

Suites aux multiples rebondissements, le sprint massif met du temps à s'organiser. Le Colombien qui a fait bonne impression plus tôt dans l'étape, lance le sprint. Il tient tête à Peter Sagan qui peine et n'arrive pas à le doubler. Le coureur de Quick-Step frappe fort pour son premier Tour de France et sa première étape. Il s'agit du deuxième colombien à porter le maillot jaune du Tour de France, 15 ans après Victor Hugo Pena. "Une journée incroyable ! Personne ne peut être aussi heureux que moi", a exulté Gaviria qui va peut-être réussir ce qu'il souhaite, "intéresser" les Colombiens aux étapes de plaine.

Classement général en entier à retrouver en cliquant ici.

   1. Fernando Gaviria (COL/Quick Step) 4 h 23:22.
    2. Peter Sagan (SVK/BOR) à 4.
    3. Marcel Kittel (GER/KAT) 6.
    4. Oliver Naesen (BEL/ALM) 9.
    5. Alexander Kristoff (NOR/EAU) 10.
    6. Christophe Laporte (FRA/COF) 10.
    7. Dylan Groenewegen (NED/LNL) 10.
    8. Michael Matthews (AUS/SUN) 10.
    9. John Degenkolb (GER/TRE) 10.
    10. Jakob Fuglsang (DEN/AST) 10.
    11. Rafal Majka (POL/BOR) 10.
    12. Vincenzo Nibali (ITA/BAH) 10.