Contador Tour de Catalogne 032011
L'Espagnol Alberto Contador (Saxo Bank) | AFP - Josep Lago

Tour de Catalogne - Victoire finale de Contador

Publié le , modifié le

L'Espagnol Alberto Contador (Saxo Bank), a remporté dimanche l'édition 2011, à l'issue de la 7e et dernière étape, disputée sur 124,5 km entre Parets del Vallès et Barcelone et gagnée par le Français Samuel Dumoulin (Cofidis). Contador avait pris les commandes de cette course de sept jours en s'imposant lors de la troisième étape, une étape de montagne, qui s'était achevée à Vallnord, en Andorre.

Après un début de saison marqué par les affaires de dopage, Contador redevient la machine à gagner. Le coureur de la Saxo Bank a réussi à rester concentré sur la course malgré l'appel de l'Union cycliste internationale (UCI) sur la décision de la Fédération espagnole de le blanchir de son contrôle positif au clenbutérol lors du Tour de France 2010. Prié de dire si son succès valait réponse à l'appel de l'UCI, Contador a affirmé que ce n'était pas le cas. "Je ne cours pas pour donner une réponse à qui que ce soit. J'ai toujours couru pour gagner à 100%." Après la prise maillot dès la 3e étape, le triple vainqueur du Tour a été peu ou pas inquiété. Il devance au général l'Italien Michele Scarponi de 23 secondes et l'Irlandais Daniel Martin de 35. Un succès qui confirme les bonnes disposition de l'Espagnol.

"C'est l'une des courses d'une semaine les plus difficiles que j'ai courues. J'en ai couru d'autres avec davantage de montagnes mais qui m'ont paru plus faciles", a dit Contador à la presse. "Lors des quatre derniers jours, il y a eu des attaques continuelles et j'ai dû y répondre moi-même. C'est une excellente façon de me préparer pour le Tour d'Italie." L'Espagnol, l'un des sept vainqueurs du Tour de France, a s'être imposé en Catalogne a ajouté: "Cette course est l'une de celles que je voulais vraiment. Elle est très prestigieuse." Avant le Giro, Contador a prévu de s'aligner dans le Tour de  Castille-et-Leon et la Flèche Wallonne.

Doublé de Dumoulin

Sur un parcours favorable aux sprinteurs, l'étape fut animée par une échappée de six coureurs, l'Autrichien Thomas Rohregger (Leopard Trek), le Français Mathieu Perget (Ag2r La Mondiale), les Russe Evgeni Petrov (Astana) et Ivan Rovny (Radioshack), et les Espagnols Zabier Zandio (Sky) et Adrián Palomares (Andalucía CajaGranada), cependant reprise dans les derniers hectomètres.

Au sprint, Samuel Dumoulin (Cofidis) se montré le plus rapide pour glaner sa seconde victoire d'étape de la semaine devant Rigoberto Uran (Sky) et Kenny De Haes. José Joaquim Rojas (Movistar), vainqueur samedi, a terminé à la quatrième place.

Mathieu Baratas