Tour de Burgos : la sensation Evenepoel s'impose en solitaire au sommet du Picon Blanco !

Publié le , modifié le

Auteur·e : Antoine Limoge
Remco Evenepoel
Prendre son temps, ce n'est pas vraiment son truc. | AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Le Belge Remco Evenepoel a remporté ce jeudi la troisième étape du Tour de Burgos, en Espagne. Il s’est imposé en solitaire au sommet du Picon Blanco surclassant ses adversaires. Le coureur de Deceuninck-Quick Step en profite pour prendre la tête du classement général.

Pour cette troisième étape du Tour de Burgos, Remco Evenepoel a démontré tout son talent délivrant un message fort à tous ses adversaires. L'étape a d'abord été marquée par une présence importante du vent. Les équipes Ineos et BORA-hansgrohe en ont profité notamment pour essayer de s'extirper via des bordures. Finalement après ce coup de poker tenté par les deux formations, le regroupement s'est effectué plusieurs kilomètres plus tard. 

Le show Evenepoel dans la montée du Picon Blanco 

C'est donc un peloton composé des principaux favoris qui s'est retrouvé dans les dernières difficultés de la journée. Puis Roger Adria est parti seul à plus de 20 kilomètres de l’arrivée. Sous l'impulsion d'Esteban Chaves et de Simon Yates, les poursuivants ont accéléré pour aller chercher l'Espagnol. Dans ce groupe, on pouvait noter la présence de Mikel Nieve, Esteban Chaves, Simon Yates pour Mitchleton, George Benett ( Jumbo-Visma), Richard Carapaz ( Team INEOS), Mikel Landa ( Bahrain-McLaren), Fabio Aru ( UAE Team Emirates) et enfin les deux coureurs de Deceuninck-Quick Step à savoir Remco Evenepoel et Joao Almeida. 

Roger Adria a finalement été repris par un trio dont Evenepoel à seulement 2,5 kilomètres de l'arrivée. C'est à ce moment que le Belge va placer une attaque imparable laissant ses adversaires à l'arrêt. Remco Evenepoel ne sera plus repris et s'impose avec le panache. 11e victoire chez les professionnels pour le Belge de 20 ans qui prend par la même occasion le maillot vert de leader. Vendredi, la 4e étape reliera Gumiel de Izán à Roa de Duero sur 163 kilomètres et devrait être propice aux sprinteurs. 

Antoine Limoge