Julian Alaphilippe
Julian Alaphilippe | Laurent Lairys / DPPI

Tirreno-Adriatico : Alaphilippe remporte la 6e étape et double la mise

Publié le , modifié le

À la surprise générale, Julian Alaphilippe a remporté ce lundi, la 6e étape du Tirreno-Adriatico. Le Français a réglé Davide Cimolai et Elia Viviani au sprint, s’adjugeant sa deuxième victoire sur la course des deux mers cette année. Alaphilippe gagne 10 secondes au général sur Adam Yates, toujours leader avec 25 secondes d'avance sur Primoz Roglic et 35 secondes sur Jakob Fuglsang, vainqueur en solitaire dimanche.

Personne ne l'attendait, Alaphilippe l'a fait ! Ce lundi, c'est au sprint que le Français s'est adjugé sa deuxième victoire sur le Tirreno-Adriatico, la 6e cette saison. Le coureur de la Deceuninck-Quick Step a coiffé les spécialistes du sprint Davide Cimolai de la Israel Cycling Academy et son équipier Elia Viviani. Alors que le travail de la Quick Step semblait justement pour l'Italien, c'est finalement le Français, qu'on n'attendait pas aussi haut dans le train du sprint, qui est sorti dans les derniers hectomètres et a surpris tout le monde sur le léger faux plat de l'arrivée. Peter Sagan, qui faisait partie des favoris pour cette arrivée, a terminé 5e. 

"Une vraie surprise"

"C'est une vraie surprise pour moi d'avoir gagné aujourd'hui", a déclaré Julian Alaphilippe sur la chaîne L'Équipe. "Elia (Viviani) m'a dit qu'il ne se sentait pas très bien sur l'arrivée, j'ai vu le panneau 250m, 200m, je me suis dit qu'il fallait tenter quelque chose" a-t-il ajouté. Avec cette victoire, le Français, 5e au général, reprend 10 secondes sur le leader Adam Yates. Le Brittanique de la Mitchelton-Scott est toujours détenteur du maillot bleu, avec 25 secondes d'avance sur Primoz Roglic et 35 secondes sur Jacob Fuglsang. Alaphilippe est donc 5e à 2 minutes 24 secondes, Thibaut Pinot 7e à 2 minutes 46 secondes. 

Seul changement après cette 6e étape, le maillot orange du classement par points passe sur les épaules de Mirco Maestri. L'Italien de la Bardiani-CSF a fait la course devant, empochant 10 points de bonification. Accompagné dans l'échappée, de Joaquin Rojas et de Davide Ballerini entre autre, c'est ce dernier qui a été le dernier repris par le peloton à 4 kilomètres de l'arrivée. Alexey Lutsenko conserve le maillot vert de meilleur grimpeur.