Thibaut Pinot (Groupama-FDJ) remporte le Tour du Haut-Var

Publié le , modifié le

Auteur·e : Thierry Tazé-Bernard
La joie de Thibaut Pinot (Groupama-FDJ)
La joie de Thibaut Pinot (Groupama-FDJ) | AFP - Luk BENIES

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Thibaut Pinot (Groupama-FDJ) a ouvert son compteur de victoires d'étapes et de succès au général en 2019 en s'imposant sur le Tour du Haut-Var. La 3e et dernière étape de cette 51e édition, entre La Londe et le Mont-Faron a été remportée de belle manière par le leader de la formation française. Troisième du classement général ce matin, Il a profité du final montagneux pour s'imposer en solitaire. Au général, il devance son rival Romain Bardet (AG2R-La Mondiale) et Hugh Carty (EF Education-First).

C'était un final taillé pour lui. Une arrivée au Mont Faron, qui surplombe Toulon, cela avait de quoi faire saliver Thibaut Pinot et Romain Bardet, notamment, les deux grands prétendants pour la victoire d'étape. Et ce succès, s'il était arraché par l'un d'eux, ouvrait directement le sacre sur cette 51e édition du Tour du Haut-Var. Car ce dimanche, au matin de la 3e étape, les deux hommes occupaient la 2e place à égalité avec 4 autres coureurs, dans le même temps que le leader Giulio Ciccone (Trek). Alexis Vuillermoz (AG2R), deuxième du Tour du Haut-Var en 2018, pouvait aussi se mêler à cette lutte en cas de bonne journée, tout comme Hugh Carty (EF Education-First).

Mais sur les pentes du Mont-Faro, Thibaut Pinot n'a laissé à personne le soin de s'imposer. Sur des pentes qu'il avouait "connaître par coeur", le leader de la formation Groupama-FDJ a fini en solitaire pour lever les bras en vainqueur. Il a fait la différence à 200 mètres de l'arrivée située en haut du Mont Faron et sa montée de 6 km a 8% de pente moyenne. Il a contré l'attaque de Bardet, qui faisait suite à celle de Carthy aux 500 mètres. Une semaine après avoir repris la compétition, le vainqueur du dernier Tour de Lombardie compte déjà (ou enfin !) deux victoires à son compteur en une journée en 2019. "Je la voulais tellement cette victoire ! On a tellement roulé pour rien depuis dix jours que je me devais de gagner aujourd'hui", a dit Pinot. "Je n'étais pas dans une grande journée, donc je savais qu'il faudrait miser sur la toute fin d'étape. C'est un succès au courage", a-t-il poursuivi. Le triomphe est d'autant plus beau qu'il est obtenu devant Bardet. "Bien sûr. C'est toujours mieux de gagner devant un top coureur", a commenté Pinot. L'étape et le général, la journée est parfaite sous le soleil varois pour le coureur de 28 ans.

Bardet, qui effectuait sa reprise sur les routes du Haut-Var ne jugera son début de saison "qu'après le Tour de Catalogne" (25-31 mars). "Ici, j'étais bien mais je ne pouvais pas accélérer", a analysé le 6e du dernier Tour de France. "Je sais ce qui a péché: il me manque encore le rythme de la compétition. Je suis déçu car on fait du vélo pour gagner, mais si je réussis mes objectifs du mois de mars, le Haut-Var sera oublié".