Tom-Jelte Slagter
Tom-Jelte Slagter | DIRK WAEM / BELGA MAG / BELGA/AFP

Slagter remet ça, Betancur en place

Publié le , modifié le

La septième et avant-dernière étape de Paris-Nice, entre Mougins et Sophia Antipolis (195,5km), est revenue à Tom-Jelte Slagter (Garmin-Sharp), qui a remporté au sprint sa deuxième victoire de la semaine. Le maillot jaune Carlos Betancur (AG2R-La Mondiale), troisième du jour, affiche désormais 14 secondes d’avance sur Rui Costa (Lampre) avant l’arrivée à Nice dimanche. Geraint Thomas (Sky), deuxième du général ce matin, a lui chuté dans les derniers kilomètres.

Carlos Betancur y est presque. Bien emmené par Romain Bardet dans les derniers kilomètres de cette 7e étape, le Maillot Jaune, a assuré l’essentiel ce samedi - la tête du général - et se rapproche encore un peu plus de sa première grande victoire World Tour. Troisième à Sophia Antipolis, le Colombien n’est pourtant pas complètement à l’abri puisqu’il a été devancé par le champion du monde Rui Costa. Le Portugais n’affiche donc plus que 14 secondes de retard sur Betancur, et devra profiter de  la dernière étape, courte (128 km) et musclée avec cinq ascensions dans la région niçoise, pour prendre tous les risques.

Thomas déchu, Rui Costa y croit encore

Dans l’échappée du jour qui a compté jusqu’à près de 6 minutes d’avance, un autre Néerlandais, Pim Lighart (Lotto-Belisol) a lui aussi réalisé une belle opération. Franchissant en tête le col de Vence (1ere catégorie) puis le col de l’Ecre (1ere catégorie), les deux principales difficultés du jour, il a volé ce samedi le maillot de meilleur grimpeur à Sylvain Chavanel. Repris à une quarantaine de kilomètres de l’arrivée, les huit hommes de tête ont ensuite laissé place à quelques tentatives individuelles (Chavanel, Gavazzi) bien vaines.

Une accélération de Vincenzo Nibali à moins d’un kilomètre de l’arrivée a ensuite lancé les gros bras pour l'explication finale. Et à ce petit jeu, c’est Tom-Jelte Slagter qui s’est montré le plus en jambes : déjà vainqueur il y a trois jours, le Néerlandais s’est imposé au sprint, jugé en montée, devant Rui Costa et Betancur. Deux Français se sont immiscés dans le Top 10 du jour : Arthur Vichot (5e) et Tony Gallopin (6e). Geraint Thomas, qui a lui lourdement chuté à cinq kilomètres de la ligne, a perdu plus de 7 minutes sur le lauréat du jour. Et avec, tous ses espoirs d’enfiler à nouveau le Maillot Jaune à Nice. Le duel final se jouera bien à deux. 

Gaétan Scherrer @GaetanScherrer