Julien Simon
Julien Simon | AFP

Simon chez Cofidis, Daniel chez AG2R

Publié le , modifié le

Quelques heures après avoir annoncé que son équipe ne repartirait pas cette saison faute de sponsor, Stéphane Heulot, le manageur de la formation Sojasun, voit partir ses anciens coureurs. Julien Simon, passé tout près de la victoire d'étape cette année sur le Tour de France, a pris la direction de Cofidis avec Cyril Lemoine, alors que Maxime Daniel, un espoir du cyclisme français, a trouvé comme point de chute l'équipe AG2R.

Ils étaient 23 dans l'effectif 2013. Deux ont déjà trouvé une nouvelle équipe. L'équipe Sojasun a annoncé hier qu'elle ne serait plus présente dans le peloton la saison prochaine, faute de sponsor. Quelques jours après l'annonce de la non-reprise d'Eusklatel par Fernando Alonso, voici donc une deuxième formation sur le flanc, et de nombreux coureurs contraints de se précipiter pour trouver un nouvel employeur pour 2014. 

Comme toujours, les meilleurs coureurs, les plus en vue, n'ont pas tardé à rebondir. Julien Simon, qui a frôlé la victoire cette année sur le Tour de France lors de l'étape menant à Lyon, a pris la direction de Cofidis, a annoncé le manageur de Sojasun, Stéphane Heulot. A bientôt 28 ans (dans trois jours), le Breton n'a donc plus de soucis à se faire. Il ne sera pas le seul à faire ce voyage puisque Cyril Lemoine l'accompagne dans l'équipe nordiste.  Maxime Daniel prend la direction d'AG2R. A 22 ans, après avoir vécu sa première saison en tant que professionnel, il va découvrir une nouvelle entité, lui qui avait intégré l'équipe espoir de Sojasun avant de passer chez les professionnels. Présenté comme l'un des espoirs du cyclisme français, ce rouleur-sprinteur avait remporté une étape lors du tour du Portugal. 

Pour les autres coureurs, parmi lesquels les expérimentés Delaplace, Brice Feillu, Hivert, Pauriol ou Talabardon, ainsi que pour les membres du staff, la course contre-la-montre est lancée pour ne pas rester sur le bord de la route la saison prochaine. Et avec les anciens membres d'Eusklatel également sur le marché, la concurrence est rude.