Nino Schurter
Le Suisse Nino Schurter | AFP - Debiky Anesh

Schurter champion du Monde de VTT

Publié le , modifié le

Le Suisse Nino Schurter a conservé son titre de champion du monde de VTT cross-country, sur le circuit de Pietermaritzburg (Afrique du Sud). Schurter, qui a fait quasiment toute la course seul en tête, devance l'Allemand Manuel Fumic à 7 secondes, et l'Espagnol Jose Antonio Hermida à 21 secondes. Le Français Maxime Marotte termine au pied du podium à 53 secondes.

Schurter a donc relégué ses poursuivants à une vingtaine de secondes, et a semblé ensuite gérer son avance jusqu'à l'arrivée. Après plusieurs titres de champions du monde de cross-country chez les juniors et les moins de 23 ans, il avait explosé au plus haut niveau en devenant champion du monde pour la première fois en 2009. Aux jeux Olympiques de Londres, il avait dû se contenter de la médaille d'argent derrière le Tchèque Jaroslav Kulhavy, quatre ans après avoir ramené le bronze de Pékin.

"Julien Absalon était mon principal rival aujourd'hui. J'ai attaqué très fort dès le début pour le contrer. Il n'a pas suivi, et je me suis retrouvé seul en tête", a expliqué le coureur suisse. "J'ai géré ma course à mon rythme, en évitant de me mettre dans la zone rouge. L'écart avec mes poursuivants était stable, et j'étais satisfait de ma course.", a-t-il ajouté.

En décrochant à 31 ans la médaille d'argent, l'Allemand Fumic inscrit l'une des plus belles lignes de son palmarès. Très prometteur en début de carrière, champion d'Europe et du monde espoir en 2004, il n'avait plus réussi ensuite de grandes performances dans les championnats internationaux.

Julien Absalon trop juste...

Chez les Français, le double champion olympique Julien Absalon, qui revenait en forme en cette fin de saison, n'a jamais semblé en mesure de se mêler à la bagarre pour le podium. Il a lutté au sein d'un groupe de poursuivants, longtemps à plus d'une minute du leader. Et c'est Maxime Marotte, 26 ans, qui a entretenu la flamme tricolore, en  chassant pendant plusieurs tours en quatrième position, sans jamais réussir toutefois à inquiéter les prétendants au podium.

Gilles Gaillard