Scarponi accepte sa suspension de trois mois

Publié le , modifié le

L'Italien Michele Scarponi (Lampre) a déclaré accepter sa suspension de trois mois prononcée mercredi par le Comité olympique italien (Coni) pour ses contacts avec le préparateur Michele Ferrari.

"J'ai la conscience propre", a réagi devant la presse le coureur, qui s'était présenté spontanément devant les magistrats antidopage du Coni. "J'accepte le verdict de trois mois même si j'espérais qu'il soit possible de n'avoir pas de sanction". Le vainqueur du Giro 2011, qui a écopé aussi d'une amende de 10.000 euros, est suspendu du 1er octobre à la fin 2012, soit la durée réclamée par le procureur antidopage du Coni le mois dernier.

Tout contact avec Ferrari, dont le client le plus célèbre a été Lance Armstrong, est interdit par la Fédération italienne de cyclisme à ses licenciés depuis 2002. Scarponi, 33 ans, a admis avoir fréquenté à deux reprises, en septembre 2010, quand il courait pour l'équipe Androni, le préparateur italien dont le rôle en matière de dopage a été souligné par le rapport de l'agence antidopage américaine (Usada) sur Armstrong.

Il avait déjà été suspendu 18 mois en 2006 pour son implication de scandale de dopage sanguin appelé "affaire Puerto".