Saudi Tour : Gêné par Phil Bauhaus dans le sprint, Nacer Bouhanni laisse la victoire finale pour deux secondes

Publié le , modifié le

Auteur·e : Emilien Diaz
Phil Bauhaus vainqueur du Saudi Tour
Phil Bauhaus vainqueur du Saudi Tour | AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

L’Allemand Phil Bauhaus (Bahrain-McLaren) a remporté la première édition du Saudi Tour ce samedi, à Al Masmak. Il s’est adjugé la cinquième et dernière étape au sprint, devançant de justesse Nacer Bouhanni (Arkéa-Samsic). Le Français s’est plaint d’une vague de l’Allemand dans la dernière ligne droite et doit laisser la victoire finale au général pour deux petites secondes.

Nacer Bouhanni a de quoi être furieux. Leader du classement général au soir de la quatrième étape, le sprinteur d’Arkéa-Samsic a vu l’Allemand Phil Bauhaus lui voler la vedette, samedi, à Al Masmak. Bien emmené par son coéquipier Mark Cavendish, le sprinteur de l’équipe Bahrain-McLaren a porté son accélération au bon moment mais a gêné le Français à deux reprises avant la ligne. 

Idéalement placé pour s’adjuger une nouvelle victoire sur ce Saudi Tour, Bouhanni a donc dû se contenter de la deuxième place, à deux secondes du vainqueur du jour. Le Portugais Rui Costa (UAE Emirates) complète le podium alors que le deuxième français n’est que neuvième. Il s’agit de Geoffrey Soupe (Total Direct Energie).

"Retenons le positif"

Furieux, l’ancien coureur de la Cofidis s’est plaint d’avoir été gêné à l’arrivée, attendant une sanction de la part des arbitres, qui n’est finalement jamais venue. “Deux vagues dans le final ont empêché Nacer de sprinter sur cette ultime étape du Saudi Tour. Pas de déclassement de la part du jury des arbitres. Retenons toutefois le positif : 1 succès, une place de 2 sans pouvoir sprinter et 2 tops 3” s’est contenté d'écrire l’équipe sur son compte twitter. La victoire finale revient donc à Phil Bauhaus pour quelques centièmes.