Sagan fait coup double à Oman

Sagan fait coup double à Oman

Publié le , modifié le

Le Slovaque Peter Sagan (Cannondale) a remporté la 4e étape du Tour d'Oman en devançant au sprint ses deux compagnons d'échappée, le Colombien Rigoberto Uran et l'Italien Vincenzo Nibali. Il s'empare du même coup du maillot rouge de leader.

Deuxième hier derrière André Greipel (Lotto), Peter Sagan a pris sa revanche. Et il a subtilisé du même coup le maillot de leader à l'Allemand, qui l'avait pris voici 24h. Sagan s'empare du maillot rouge de leader à la veille de l'étape reine qui  emmenera le peloton à l'assaut de la Montagne Verte, au sommet de laquelle sera jugée l'arrivée samedi.

Tous trois s'étaient échappés dans la quatrième et dernière difficulté du  jour. Ils ont devancé de deux secondes un petit groupe de chasse au sein duquel  figuraient la plupart des autres favoris, le Britannique Chris Froome  notamment, à l'exception du Luxembourgeois Andy Schleck, incapable de suivre  les meilleurs dans l'ultime côte. "C'est vraiment très important pour ma confiance de remporter une étape si  difficile. Je m'étais déjà classé deuxième à trois reprises cette année: il me  tardait vraiment d'en décrocher une", a expliqué Sagan. "Ma condition est vraiment très bonne, et ce qui me réjouit le plus c'est  la condition de mes équipiers, qui étaient tous présents à mes côtés dans les  ascensions. Je pense qu'aujourd'hui nous avions la meilleure équipe", a-t-il  ajouté.*

L'étape a longtemps été animée par le Belge Greg Van Avermaet, en tête  jusqu'au troisième col mais qui ne s'est "jamais fait d'illusion quant à ses  chances de succès". "Aujourd'hui, j'ai voulu me tester en vue de l'ouverture de la campagne  flandrienne dans dix jours. Je peux dire que je suis complètement rassuré sur  ma forme", a-t-il expliqué. Samedi, le peloton partira à l'assaut de la "Montagne Verte". L'arrivée  sera jugée à son sommet, au terme d'une ascension de six kilomètres à déclivité  moyenne de 10,5%. Vainqueur sortant du Tour d'Oman, Froome devra y combler un retard de 18  secondes sur Sagan, huit secondes sur Uran et quatre sur Nibali. "Nous avons un titre à défendre et je m'y emploierai", a promis Froome, ne  masquant pas son ambition de s'imposer samedi.

AFP