Retour gagnant pour Alejandro Valverde.
Retour gagnant pour Alejandro Valverde. | Marco BERTORELLO / AFP

Route d'Occitanie : Valverde premier vainqueur, Gesbert troisième

Publié le , modifié le

Absent depuis son abandon sur Liège-Bastogne-Liège, Alejandro Valverde s'est imposé d'entrée sur la première étape de la Route d'Occitanie pour son retour à la compétition. Le champion du monde a devancé au sprint l'Irlandais Edward Dunbar (Ineos) et le Français Elie Gesbert (Arkea-Samsic). Tony Gallopin, cinquième, termine dans le groupe des favoris.

Le tenant du titre Alejandro Valverde (Movistar) s'est imposé jeudi lors d'une première étape vallonnée de la Route du Sud entre Gignac (Hérault) et Saint-Geniez-d'Olt-et-d'Aubrac (Aveyron) et prend la tête du classement général de cette course de quatre jours.

Dans cette étape de baroudeurs, longue de 175,5 km (3072 m de dénivelé positif), avec trois cols de 2e catégorie au menu, le peloton a d'abord laissé se former une échappée de quatre coureurs avec les Français Loïc Chetout (Cofidis), Mickaël Delage (FDJ-Groupama), l'Allemand Nikodemus Holler (Bike Aid) et le Tchèque Daniel Turek (Israel Cycling). 

Partis dés le quatrième kilomètre, le quatuor a compté jusqu'à 7 minutes d'avance mais s'est fait rejoindre à 35 kilomètres de l'arrivée. Après la prise en main de l'équipe Movistar, une vingtaine de coureurs seulement a ensuite résisté au tempo de l'équipe espagnole. 

Dans une configuration idéale, le champion du monde en titre et doyen de l'épreuve (39 ans) n'a pas laissé passer l'occasion de frapper fort en s'imposant d'entrée, son deuxième succès de la saison. Intraitable dans la côte finale de 4,3 km (8%), il a devancé l'Irlandais Edward Dunbar (Ineos) au sprint et le Français Elie Gesbert (Arkea-Samsic) de deux secondes.

C'est seulement la deuxième victoire de la saison pour le Murcian, qui avait remporté la troisième étape de l'UAE Tour fin février. Vendredi, les 124 coureurs s'élanceront de Labruguière dans le Tarn pour rallier Martres-Tolosane en Haute-Garonne (187,7km), une étape promise aux sprinteurs.

AFP