Route d'Occitanie : Inquiet après sa chute, Romain Bardet (AG2R - La Mondiale) craint "un gros problème au coude"

Publié le , modifié le

Auteur·e : Adrien Hemard
Romain Bardet lors du contre-la-montre de Paris Nice 2020 le 11 mars.
Romain Bardet lors du contre-la-montre de Paris Nice 2020 le 11 mars. | MAXPPP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Classé huitième de la Route d'Occitanie, Romain Bardet n'en gardera pas un très bon souvenir pour autant. Et pour cause, le coureur français d'AG2R - La Mondiale a chuté lors de la première étape, et en ressent toujours les douleurs. Malgré une belle prestation lundi en solitaire et mardi pour emmener son coéquipier Benoït Cosnefroy vers la victoire, l'Auvergnat craint une sérieuse blessure. A trois semaines du Tour, il va passer des examens.

A la vue du classement général de la Route d'Occitanie, on peut se dire que tout ne va pas si mal pour Romain Bardet, 8e à 1'52" d'Egan Bernal, mais loin devant d'autres grands noms comme Miguel Angel Lopez ou Christopher Froome. Pourtant, le leader d'AG2R - La Mondiale quitte le Sud de la France avec des doutes, et surtout des douleurs. En cause, sa chute lors de la deuxième étape, qui l'a blessé au coude et au genou. Mais alors que les sensations semblaient revenues, avec une belle fin d'étape mardi et un très gros travail dans le final du jour pour mettre son coéquipier Benoit Cosnefroy sur orbite vers la victoire, l'Auvergnat n'avait guère le sourire.

"Ma course s’est arrêtée le premier jour. Depuis je survis, a-t-il expliqué. Je ne sais même pas si je vais continuer là… J’ai tellement mal. Je vais passer des radios demain et me soigner. Parce que là je ne prends aucun plaisir. Je pense que j’ai un gros problème au niveau du coude. J’ai beaucoup de mal à tirer sur mon guidon. Le Tour est dans quatre semaines il ne faut pas prendre de risques" a  expliqué Bardet sur la ligne d’arrivée.
 

à voir aussi Route d'Occitanie : Benoit Cosnefroy (AG2R - La Mondiale) vainqueur, Egan Bernal (Ineos) remporte le général Route d'Occitanie : Benoit Cosnefroy (AG2R - La Mondiale) vainqueur, Egan Bernal (Ineos) remporte le général

Des propos pas franchement rassurants à trois semaines du départ du Tour de France. Sa présence sur le Mont Ventoux Challenge, dont il avait terminé deuxième en 2019, jeudi semble déjà compromise.