Joaquin Rodriguez
Joaquin Rodriguez remporte une étape sur le Giro | LUK BENIES / AFP

Rodriguez ne lâche rien

Publié le , modifié le

L'étape des Dolomites, la première des trois journées de haute montagne du Giro avant de rejoindre Milan dimanche, disputée mercredi sur 186 km entre Falzes et la station de sports d'hiver de Cortina d'Ampezzo n'a pas permis de modifier les positions qui sont restées figées en tête du classement général, avec la victoire du maillot rose Joaquin Rodriguez (Katusha) réglant le groupe de six hommes de tête.

Si certains outsiders ont lâché dans la succession de difficultés, notamment le Passo Valparola, culminant à 2197 m qui a permis de faire un premier écrémage, puis plus tard dans le Forcella Staulanza, difficile à négocier avec la fatigue et les efforts consentis, Joaquin Rodriguez a parfaitemetn bien dosé sa course, restant toujours aux avants-postes. Mais ils n'a pas pu lâcher ses deux principaux concurrents, Ivan Basso, rapidement privé de tout coéquipier pour aborder le final dans les meilleures conditions, ni même le surprenant Canadien Hesjedal, toujours deuxième à 30 secondes, qui s'affirme de plus en plus comme un prétendant à la victoire finale, car sans doute celui qui ira le plus vite lors du contre la montre de la dernière étape dimanche à Milan. Rodriguez, 33 ans, a signé son deuxième succès d'étape depuis le départ, après celui d'Assise (10e étape), son deuxième aussi au total dans le Giro.

L'équipe de Basso avait dicté l'allure dans les premières ascensions, derrière un groupe d'échappés (Montaguti, Rabottini, Serpa, Seeldrayers, Samoilau) puis derrière l'Espagnol Mikel Nieve, parti en contre-attaque dans la deuxième ascension, le Passo Duran. Mais l'attaque décisive s'est constituée dans le Passo Giau, quatrième et dernière ascension du jour, composée de tous les favoris. Scarponi, vainqueur sortant du Tour d'Italie, a été décramponné à 500 mètres du sommet, à 18 kilomètres de l'arrivée, et a basculé dans la descente avec un retard de 20 secondes. Bien que souffrant de crampes, il est parvenu de façon surprenante à revenir sur ses compagnons à l'entrée des 2 derniers kilomètres. Pour le gain de l'étape, Basso a tenté de mener un sprint long mais s'est incliné face à Rodriguez, le plus rapide du groupe, vainqueur donc devant Basso et Hesjedal. Le Colombien Rigoberto Uran a pris la quatrième place devant les Italiens Michele Scarponi et Domenico Pozzovivo.

Vainqueur en ce jour anniversaire du décès de Xavier Tondo, Rodriguez a dédié ce succès à la mémoire du coureur catalan mort accidentellement l'an passé à l'âge de 32 ans. Il a embrassé une médaille posée sur son maillot en franchissant la ligne et a dû couper court à sa conférence de presse, en pleurs, après une question évoquant son compatriote.

Cette étape, épargnée par le mauvais temps, a provoqué la perte du Tchèque Roman Kreuziger (5e au départ de Falzes), défaillant dès la troisième ascension (Forcella Staulanza) et pointé à près de dix minutes au sommet du Giau. John Gadret a sauvé les meubles et gagne trois places au géénral (12e) en terminant à 1'22" du vainqueur alors que Sandy Cadar, après s'être longtemps accroché, a fini par exploser, lâchant plus de de 10 minutes.

Joaquim Rodriguez (ESP/Katusha), vainqueur de l'étape et leader: "C'était un jour très spécial pour moi, un an après la mort de Xavi Tondo, qui était un grand ami. Je le connaissais depuis l'enfance. C'est pour cette raison que je tenais à gagner. Evidemment, je lui dédie cette victoire. C'était une étape très dure. Liquigas a assuré un travail énorme et, s'ils opèrent de même vendredi et samedi, ce ne sera pas facile de résister. Aujourd'hui, comme beaucoup de coureurs, j'ai commencé à ressentir des crampes. Maintenant, je pense que Ryder Hesjedal est le grand favori. Il n'a pas perdu la moindre seconde aujourd'hui et, si les écarts restent les mêmes, Scarponi, Basso et moi n'avons aucune chance contre lui dans le contre-la-montre de Milan. Il faut donc passer à l'attaque et essayer de le distancer, sinon il va gagner."

Ivan Basso (ITA/Liquigas) 2e de l'étape et 3e du général: "C'était une étape très difficile, une journée de grand cyclisme. Le classement a bougé un peu, mais pas comme je l'espérais. Nous referons la même chose vendredi et samedi, on verra les résultats. La confirmation de cette étape, c'est Hesjedal. Il est en grande forme. Il faut le distancer sinon c'est lui qui tirera profit du chrono dimanche. Rodriguez ? il m'a parlé après l'arrivée, il m'a dit que j'y était allé fort. Szmyd ? Il a souffert de crampes, il a essayé jusqu'au plus loin possible de me donner un coup de main mais je me suis retrouvé seul au Passo Giau." 

Michele Scarponi (ITA/Lampre), 4e du général: "J'ai commencé à souffrir de crampes dans la partie finale du Giau, ce n'était pas facile dès lors de se lancer dans la descente pour revenir sur le groupe de tête. J'ai pu surmonter ce moment difficile et rentrer. Sans ça, j'aurais essayé quelque chose dans la descente. J'ai sauvé la situation. Je pense que je ne me suis pas assez hydraté."

John Gadret (FRA/AG2R La Mondiale), 11e de l'étape: "Ça a roulé vite toute la journée et l'étape a été assez difficile. Je n'avais pas de grandes sensations, comme d'ailleurs beaucoup de coureurs aujourd'hui ! Je ne baisse pas les bras pour le classement général. Il reste de grosses étapes et tout est jouable. Il y a encore des choses à faire."  

Les classements 

Classement de la 17e étape
1. Joaquim Rodriguez (ESP/KAT), les 186 km en 5h24:32.
2. Ivan Basso (ITA/LIQ) m.t.
3. Ryder Hesjedal (CAN/GRM) m.t.
4. Rigoberto Uran (COL/SKY) m.t.
5. Michele Scarponi (ITA/LAM) m.t.
6. Domenico Pozzovivo (ITA/COG) à 02.
7. Benat Intxausti (ESP/MOV) 1:22.
8. Daniel Moreno (ESP/KAT) 1:22.
9. Thomas De Gendt (BEL/LTB) 1:22.
10. Johann Tschopp (SUI/BMC) 1:22.
11. John Gadret (FRA/ALM) 1:22.
12. Mikel Nieve (ESP/EUS) 1:22.
13. Damiano Cunego (ITA/LAM) 1:22.
...
27. Sandy Casar (FRA/FDJ) 10:12.
30. Roman Kreuziger (CZE/AST) 11:26.

Classement général
1. Joaquin Rodriguez (ESP/KAT) 74h46:46.
2. Ryder Hesjedal (CAN/GRM) à 0:30.
3. Ivan Basso (ITA/LIQ) 1:22.
4. Michele Scarponi (ITA/LAM) 1:36.
5. Rigoberto Uran (COL/SKY) 2:56.
6. Benat Intxausti (ESP/MOV) 3:04.
7. Domenico Pozzovivo (ITA/COG) 3:19.
8. Paolo Tiralongo (ITA/AST) 4:13.
9. Thomas De Gendt (BEL/VAC) 4:38.
10. Sergio Henao (COL/SKY) 4:42.
11. Johann Tschopp (SUI/BMC) 4:46.
12. John Gadret (FRA/ALM) 4:46.

francetv sport @francetvsport