L'Espagnol Joaquin "Purito" Rodriguez  (Katusha)  en rouge
L'Espagnol Joaquin "Purito" Rodriguez (Katusha) en rouge | JOSE JORDAN / AFP

Rodriguez enfonce le clou

Publié le , modifié le

L'Espagnol Joaquim Rodriguez (Katusha) s'est plus que jamais positionné comme un favori du tour d'Espagne, en remportant jeudi la 12e étape disputée sur 190,5 km entre Vilagarcia de Arousa et le sommet du Mirador de Ezaro à Dumbria. Il a devancé de 8 secondes son dauphin Alberto Contador, et consolidé son maillot rouge de leader.

Décidément, après avoir bien négocié le contre la montre de Pontevedra qu'il redoutait pourtant, Joaquin Rodriguez se sent de mieux en mieux paré de rouge. Et dans un Tour d'Espagne qui ne manque pas de suspense, il a tenu à démontre qu'il n'était pas un leader de hasard et qu'il faudrait vraiment compter avec lui. Dans une 12e étape sans grand relief durant l'essentiel du parcours, mais dont on attendait beaucoup du final, une montée sèche de 2 km avec des passages jusqu'à 20%, il a été le dernier attaquant seulement accompagné d'Alberto Contador.

Contador lâche du temps

Auparavant, une longue échappée avait animé les débats, avec notamment Amaël Moinard (Cofidis), Kevin de Weert (Omega Pharma-Quick Step), Cameron Meyer (Orica-GreenEdge) mais surtout Mikel Astarloza, le plus dangereux d'entre eux. Le Basque a d'ailleurs défendu crânement ses chances de victoire d'étape jusqu'au bout. Mais les équipes des leaders qui ont beaucoup chassé ne laissaient plus qu'une grosse vingtaine de secondes aux fuyards à l'abord de la montée du Mirado de Ezaro. Cela semblait trop peu pour ces derniers pour aller chercher un succès. Astarloza pourtant attaquait et prenait quelques longueurs d'avance alors que derrière, son coéquipier de chez  Euskaltel Igor Anton faisait sauter l'avant d'un peloton de plus en plus éparpillé sur les difficiles pentes. Mais le Basque finissait par caler laissant les hommes forts s'empoigner sur les rampes brutales. Joaquin Rodriguez prenait ses responsabilités de leader avec dans sa roue Alberto Contador qui, avec une seconde seulement de retard au général, semblait se contenter de gérer en attendant les bonifications sur la ligne. Mais Rodriguez ne luis a pas laissé l'occasion d'aller chercher le maillot, en attaquant dans les derniers mètres.  Dans la portion la plus difficile de la côte finale avec un passage à 28%, le Catalan, déjà impérial dans le final exigeant de la 6e étape à Jaca, a une fois de plus fait parler ses grandes qualités de grimpeur, et Contador a lâché prise lui aussi.

Avec le concours des bonifications, le leader de l'épreuve repousse désormais Alberto Contador à 13 secondes et Alejandro Valverde, troisièmede l'étape à 1 minute 20. Déjà peu à son avantage dans les précédents étapes de montagne, le Britannique Christopher Froome a une nouvelle fois cédé un peu de terrain, arrivant 5e avec 23 secondes de retard, ce qui le place à 51 sec au général de Rodriguez.

Classement de la 12e étape

1. Joaquim Rodriguez (ESP/KAT) les 190,5 km en 4h24:32.
(moyenne: 43,2 km/h)
2. Alberto Contador (ESP/SAX) à 0:08.
3. Alejandro Valverde (ESP/MOV) 0:13.
4. Robert Gesink (NED/RAB) 0:20.
5. Chris Froome (GBR/SKY) 0:23.
6. Daniel Moreno (ESP/KAT) 0:23.
7. Igor Anton (ESP/EUS) 0:27.
8. Nicolas Roche (EIR/ALM) 0:31.
9. Niemiec Przemyslaw (POL/LAM) 0:33.
10. Gorka Verdugo (ESP/EUS) 0:36.
11. Sergio Henao (COL/SKY) 0:36.
12. Rinaldo Nocentini (ITA/ALM) 0:36.
13. Paolo Tiralongo (ITA/AST) 0:39.
14. Bauke Mollema (NED/RAB) 0:39.
15. Eros Capecchi (ITA/LIQ) 0:39.

Classement général

1. Joaquim Rodriguez (ESP/KAT) 44h50:35.
2. Alberto Contador (ESP/SAX) à 0:13.
3. Chris Froome (GBR/SKY) 0:51.
4. Alejandro Valverde (ESP/MOV) 1:20.
5. Robert Gesink (NED/RAB) 2:59.
6. Daniel Moreno (ESP/KAT) 3:29.
7. Nicolas Roche (EIR/ALM) 4:22.
8. Andrew Talansky (USA/GRM) 5:17.
9. Laurens ten Dam (NED/RAB) 5:18.
10. Bauke Mollema (NED/RAB) 6:01.
11. Igor Anton (ESP/EUS) 6:08.
12. Winner Anacona (COL/LAM) 6:35.
13. Eros Capecchi (ITA/LIQ) 6:47.
14. Benat Intxausti (ESP/MOV) 6:51.
15. Maxime Monfort (BEL/RSH) 6:55.