portrait Bjarne Riis sourire TDF 2010
Bjarne Riis poussé vers la sortie | Isabelle Trancoen

Riis mis à pied par Tinkoff

Publié le , modifié le

Le patron de l'équipe Tinkoff-Saxo a décidé de mettre à pied son manageur sportif Bjarne Riis en lui reprochant son manque d'implication. Les deux hommes avaient déjà eu un accrochage il y a quelques jours. Mais le ton est, semble-t-il, monté d'un cran et Oleg Tinkov a décidé d'aller plus loin en se passant des services de celui qui fut l'artisan des succès de Contador et des frères Schelck notamment. L'information a été confirmée ce mardi matin par l'équipe cycliste.

Tinkoff-Saxo appartient au milliardaire russe Oleg Tinkov qui a racheté en  décembre 2013 la formation à Riis tout en lui laissant la direction sportive. Aucune décision n'a encore été prise sur la réorganisation de l'encadrement, selon un communiqué de l'équipe qui n'a pas fourni  d'explications précises sur la mise à l'écart du vainqueur du Tour de France  1996, au succès entaché par le contexte de dopage à l'EPO de l'époque. Selon des membres de l'équipe, les raisons tiennent à des "différences"  entre Riis et Tinkov, dont les relations ont déjà été houleuses par le passé. Le communiqué précise que "Bjarne Riis n'a plus un rôle actif dans les  activités de l'équipe depuis dimanche". "Il n'a pas été suspendu en raison du  manque de résultats ou pour des raisons financières", a expliqué Tinkoff-Saxo.

"La direction a pleine confiance dans l'équipe technique, dans tous les  coureurs et les membres du personnel. Elle travaille pour déterminer la  meilleure voie à suivre pour la saison en cours", a ajouté la formation du  WorldTour. Si le groupe, renforcé par Sagan à l'intersaison, fait partie des "grosses  écuries" du peloton, il n'affiche que de maigres résultats depuis le début de  saison. Alberto Contador, qui a gagné une étape de la Ruta del Sol le mois passé,  se consacre à son ambitieux défi, réussir le doublé Tour d'Italie-Tour de  France qui n'a plus été réalisé depuis l'Italien Marco Pantani en 1998. Sagan, souvent placé, a enlevé une étape de Tirreno-Adriatico mais n'a pu  faire mieux que quatrième à l'arrivée de Milan-Sanremo, où il n'a guère été  aidé dans le final.

Historiquement, la formation créée par Riis au début des années 2000, sous  le nom de CSC, a toujours dépendu de l'ex-coureur danois, qui a pris sa  retraite sportive en 2000. En plus de Contador, lié jusqu'à fin 2016, et de Sagan, sous contrat  jusqu'à fin 2017, elle compte notamment dans son effectif le Polonais Rafal  Majka, vainqueur de deux étapes du Tour-2014, l'Italien Ivan Basso, ex-double  vainqueur du Giro, le Tchèque Roman Kreuziger, l'Australien Michael Rogers et  le jeune champion du Danemark Michael Valgren.

Christian Grégoire