portrait Bjarne Riis sourire TDF 2010
Bjarne Riis poussé vers la sortie | Isabelle Trancoen

Riis dans l'attente concernant Contador

Publié le , modifié le

Bjarne Riis, le manager de Saxo Bank, vit dans l'attente d'une décision concernant son nouveau leader Alberto Contador, menacé d'une suspension de deux ans à la suite d'un contrôle positif au Clenbutérol pendant le Tour de France. L'Espagnol risque de ne jamais porter le maillot de cette équipe dont le sponsor s'est engagé pour un an, quand fut acquise la signature de l'Espagnol.

Bjarne Riis, comment vivez-vous cette attente d'une sanction à l'encontre de votre nouveau leader Alberto Contador ?
"Nous sommes inquiets et nous essayons de l'entourer du mieux possible. Nous avons tout mis en oeuvre pour que celui que je considère comme le meilleur coureur du monde nous rejoigne et il est impensable qu'il puisse ne pas porter le maillot de l'équipe Saxo Bank."

Votre sponsor, excité par la venue de Contador, s'est engagé une année après avoir annoncé son retrait programmé fin 2010. Quelle est son attitude ?
"Lui aussi attend et ne met pas la pression. Il y a une procédure en cours que nous respectons. Nous n'aurons de toute façon aucune influence sur la décision qui sera prise."

Et comment percevez-vous Contador ?
"La déception lui a fait dire qu'il mettrait un terme à sa carrière s'il était sanctionné. Il a peur mais reste très motivé par son métier. Au cours de notre stage d'avant-saison, il distançait déjà tous ses équipiers dans les côtes. Je sais que ses avocats ont fabriqué un très bon dossier pour sa défense."

Pat McQuaid, le président de l'UCI, a déclaré que Contador avait peu de chances de disputer le prochain Tour de France ?
"Ce ne sont que spéculations. Cette affaire est troublante. Certes, il a été trouvé du Clenbutérol dans ses urines mais je rappelle que la dose était infime. Il n'a pas gagné le Tour de France grâce à ça, c'est étonnant que ce ne soit apparu qu'une journée. Pour moi, Contador n'est pas coupable mais McQuaid veut qu'il soit suspendu pour une raison seulement politique."

S'il est sanctionné, tous vos plans seront à revoir ?
"Je ne veux pas y penser. Pour le moment nous travaillons normalement, comme si pour lui la saison va bientôt commencer."

Et s'il s'en sort, lui ferez vous courir les trois Grands Tours en 2011 ?
"J'aimerais bien tenter ce pari avec lui mais en 2011, je n'ai pas l'équipe pour le soutenir. Ce sera pour plus tard."

Cette affaire Contador tombe l'année de la création du Team Léopard autour des frères Schleck, de Fabian Cancellara, de votre ancien adjoint Kim Andersen et de nombreux autres membres partis de l'équipe Saxo Bank. Comment le vivez-vous ?
"J'aurais préféré que cela se fasse autrement mais c'est le cyclisme. De 17 à 20 personnes, je ne sais plus, sont parties de Saxo Bank et cela m'a permis de nous remettre en cause. J'ai une équipe sans doute moins forte dans tous les domaines mais cela reste une belle équipe. Nick Nuyens sera un très bon leader dans les classiques, Richie Porte a un talent exceptionnel, sa marge de progression est énorme et dans un ou deux ans, il sera un protagoniste du Tour de France. Bradley McGee est le meilleur directeur sportif du monde et son nouvel adjoint, le Français Philippe Mauduit (en provenance de Cervélo) est d'une grande qualité. Je vais vous faire une confidence : je me sens plus relax que l'an dernier. L'année 2010 a été très compliquée."

Dans le dernier Tour d'Espagne, vous aviez exclu Andy Schleck parce qu'il était sorti un soir boire un verre dans un bar. L'auriez-vous fait s'il était resté dans votre équipe ?
"Oui ! Il y a des règles qu'il ne faut pas transgresser. En revanche, comme je l'ai payé jusqu'à la fin de l'année, il a pu courir jusqu'à la fin de l'année. Comme les autres dont je savais qu'ils partiraient."