joie Mark Renshaw (HTC-Highroad) Tour du Qatar 2011
La joie de l'Australien Mark Renshaw (HTC-Highroad) | AFP - PASCAL GUYOT

Renshaw remporte le Tour du Qatar

Publié le , modifié le

L'Australien Mark Renshaw (HTC-Highroad) a remporté, vendredi, la dixième édition du Tour du Qatar au terme de la 5e et dernière étape qui est revenue à l'Italien Andrea Guardini (Farnese Vini). Ce dernier a devancé au sprint l'Italien Francesco Chicchi (Quick Step) et le Néerlandais Theo Bos (Rabobank).

Classement de la 5e étape:
1. Andrea Guardini (ITA/Farnese)   en 2 h 44:06
2. Francesco Chicchi (ITA)   m.t.
3. Théo Bos (NED)   m.t.
4. Dominique Rollin (CAN)   m.t.
5. Roger Kluge (GER)   m.t.
6. Denis Galimzyanov (RUS)   m.t.
7. Tomas Vaitkus (LIT)   m.t.
8. Russel Downing (GBR)   m.t.
9. Heinrich Haussler (AUS)   m.t.
10. Micheal Van Staeyen (BEL)   m.t.
...

Guardini au sprint

Pour cette ultime étape du Tour du Qatar, le peloton avait 126 kilomètres à parcourir entre Sealine Beach-Resort et Doha Corniche. Sur un rythme de départ plutôt tranquille pour cette dernière journée, le peloton laissait s'échapper le Belge Greg Van Avermaet (BMC) et le Lituanien Gediminas Bagdonas (An Post-Sean Kelly) mais ne manquait pas toutefois de gérer l'écart. A 45km de la ligne d'arrivée, il était de 4 minutes, pour être ensuite réduit à une minute et 50 secondes à 20 km du but. De son côté, Mark Renshaw, en route pour la victoire finale, en profitait pour accroitre légèrement son avantage au général. Le coureur de la HTC-Highroad réalisait le troisième chrono des deux sprints intermédiaires, ce qui lui permettait de porter son avance sur son compatriote Heinrich Haussler (Garmin-Cervélo) à 8".

Les deux fuyards du jour était finalement rattrapés à 6km de l'arrivée et les sprinteurs se mettaient alors en ordre de bataille.Rabobank, Katusha ou encore Sky se plaçaient aux avant-postes mais rapidement Team Leopard, l'équipe des frères Schleck, prenaient les commandes. Au coude à coude, ces quatre équipes ne parvenaient pas à se départager et les sprinteurs devaient faire le job eux-mêmes. A ce jeu-là, c'était l'Italien Andrea Guardini (Farnese Vni-Neri), quintuple vainqueur d'étape sur le Tour du Langkawi, qui se révélait le plus rapide. Il prenait le meilleur sur l'Italien Francesco Chicchi (Quick Step) et le Néerlandais Theo Bos (Rabobank). A noter que le Belge Tom Boonen (Quick Step) était une nouvelle fois victime de problèmes techniques (comme lors de la 3e étape) et terminait cette ultime étape en roue libre.

"En passant la ligne, je n'étais pas convaincu d'avoir gagné tant Francesco est revenu très fort", a expliqué Guardini, néo-professionnel de 21 ans qui a signé à Doha la 6e victoire de sa jeune carrière. "C'est incroyable ce qui m'arrive pour ma première saison. J'ai remporté cinq étapes du Tour du Langkawi et maintenant ce succès au Qatar devant les meilleurs sprinters du monde. C'est énorme", a-t-il ajouté.

Au classement général, Mark Renshaw s'impose devant son compatriote Heinrich Haussler (+8") et l'Italien Daniele Bennati (+17"). L'Espagnol Juan Antonio Flecha échoue, quant à lui, au pied du podium (+26")

Isabelle Trancoën