Remco Evenepoel donne la leçon aux puncheurs sur le Tour d'Algarve

Publié le , modifié le

Auteur·e : Andréa La Perna
Remco Evenepoel
Prendre son temps, ce n'est pas vraiment son truc. | AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Troisième succès cette saison pour Remco Evenepoel (Deceuninck-Quick Step). Le prodige belge s'est offert la deuxième étape du Tour d'Algarve jeudi, en surclassant quelques gros noms du peloton. Plus qu'un rouleur, le coureur de 20 ans a fait sauter la concurrence dans une arrivée en pente.

L'ascension du prodige se passe sans encombre. Engagé sur le Tour d'Algarve, Remco Evenepoel (Deceuninck-Quick Step) a dompté toute la concurrence jeudi à l'Alto da Fóia (7.4km à 6%), étape reine de l'épreuve. Le coureur de 20 ans, connu pour ses qualités de rouleur, a donné la leçon à plusieurs des meilleurs puncheurs du peloton. Lancé sur orbite par un coéquipier, il a produit son effort aux 500 mètres et n'a jamais été rejoint. Il devance Maximilian Schachmann (Bora-Hansgrohe) et Dan Martin (Israel Start-Up Nation) et relègue encore plus loin les Rui Costa, Tim Wellens, Miguel Angel Lopez ou encore Vincenzo Nibali.

Huitième victoire professionnelle 

S'il avait déjà fait parler ses qualités d'explosivité l'an dernier, sur la Clasica San Sebastian, Evenepoel n'avait pas encore levé les bras au milieu des puncheurs au niveau professionnel. Grâce à cette victoire en patron, le Belge porte déjà à 3 son nombre de victoires cette saison, après le contre-la-montre et le classement général du Tour de San Juan. Un mois après ses 20 ans, il compte déjà 8 victoires professionnelles à son compteur. La pépite de la Deceuninck-Quick Step va tenter de défendre le maillot de leader sur le Tour d'Algarve. Il sera ensuite attendu sur Tirreno-Adriatico, mais surtout sur les classiques ardennaises.