Au temps où Jan Ullrich était dans le sillage d'Armstrong
Au temps où Jan Ullrich était dans le sillage d'Armstrong | AFP - Franck Fife

A qui les Tours ?

Publié le , modifié le

En avalisant la décision de l'USADA de retirer à Lance Armstrong ses sept victoires dans le Tour de France, l'UCI a presque mis un point final à cette affaire. Reste à aborder la question de la réattribution de ces titres obtenus entre 1999 et 2005. Le patron du Tour de France, Christian Prudhomme, a déjà dit que le palmarès devrait rester vierge compte tenu de l'étendue du dopage dans tout le peloton à l'époque. La décision de l'UCI sera connue vendredi.

Si l'on y regarde de plus près la question est en effet épineuse à trancher. Car parmi les dauphins d'Armstrong, nombreux ceux qui ont été aussi pris par la patrouille du dopage. C'est notamment le cas de Jan Ullrich, 2e du Tour de France 2000, 2001 et 2003. L'Allemand s'était particulièrement préparé pour 2006 en espérant profiter de la retraite d'Armstrong pour remporter sa deuxième grande boucle (après celle de 1997). Mais les circonstances ne lui en ont pas laissé le temps. Il est rattrapé en 2006 par l'affaire Puerto. A la veille du départ du tour, il est exclu de l'épreuve et licencié peu après son équipe T-Mobile. Ses contacts avec Johan Bruyneel -décidément très inspiré dans le choix de ses coureurs- pour rejoindre ensuite la nouvelle équipe Discovery Channel n'ont jamais abouti.

L'Allemand Andreas Kloden, deuxième du Tour 2004 a été pris également dans l'affaire T-Mobile et plusieurs fois soupçonnés également dans des affaires de dopage. Tout comme l'Italien Ivan Basso, 2e du Tour 2005, pris aussi dans l'affaire Puerto et condamné un peu plus tard par la justice de son pays à deux ans de suspension. Quant à Alex Zulle, 2e du Tour 1999, il sortait à ce moment-là d'une suspension de sept mois de l'UCI pour ses aveux dans l'affaire Festina. Reste Joseba Beloki, 2e du Tour 2002, il met un terme à sa carrière cinq ans plus tard, après avoir été inquiété dans l'affaire Puerto et interdit de prendre le départ avec Astana en 2006. 

On le voit qu'avec cette première liste là on se rend compte que la liste des prétendants se réduit comme peau de chagrin. Reste à savoir si l'UCI en restera là ou ira chercher au plus loin, qui sait des 4e ou 5e places, pour donner aux coureurs "propres" les victoires qu'ils auraient peut-être alors méritées.

Tour de France 1999: Alex Zülle (SUI)
Tour de France 2000: Jan Ullrich (GER)
GP des Nations 2000: Raivis Belohvosciks (LAT)
Tour de Suisse 2001: Gilberto Simoni (ITA)
Tour de France 2001: Jan Ullrich (GER)
GP Midi Libre 2002: Igor Gonzalez de Galdeano (ESP)
Critérium du Dauphiné 2002: Floyd Landis (USA)
Tour de France 2002: Joseba Beloki (ESP)
Critérium du Dauphiné 2003: Iban Mayo (ESP)
Tour de France 2003: Jan Ullrich (GER)
Tour de Georgie 2004: Jens Voigt (GER)
Tour de France 2004: Andreas Klöden (GER)
Tour de France 2005: Ivan Basso (ITA)

Voir la video

Voir la video

Voir la video

Christian Grégoire