Voeckler Thomas Bbox souffrance TDF
Thomas Voeckler, la souffrance pour la gloire | ASO

Quand Voeckler a sauvé Bernaudeau

Publié le , modifié le

Avant de recevoir la réponse positive d'un nouveau parraineur (Europcar), Jean-René Bernaudeau pensait que c'était fini. Et pourtant, le groupe de location de voitures Europcar s'est bel et bien engagé pour trois ans avec l'équipe cycliste de Bernaudeau. Europcar succède ainsi à BBox, dont le contrat n'a pas été renouvelé. Mais cet accord n'avait de valeur que si le chef de file de l'équipe, Thomas Voeckler, restait. Et là encore, Bernaudeau a eu des sueurs froides.

Voeckler n'a pas vraiment caché qu'il s'en est fallu de peu pour qu'il ne rejoigne l'équipe Cofidis, un contrat de deux ans était sur la table, mais la garantie d'un nouveau sponsor a chamboulé les plans de Voeckler. "C'est un énorme soulagement. Honnêtement, je n'y croyais plus", a expliqué le coureur de 31 ans. "Il faut  remercier les gens d'Europcar qui ont mis en place tout ce qu'il fallait en  trois, quatre jours", a indiqué Voeckler qui devient ainsi le coureur le plus en vue de la formation de Jean-René Bernaudeau. Et ce dernier sait sans doute mieux que quiconque qu'il doit cet accord de dernière minute à la présence de Voeckler. Sans ce dernier, le président d'Europcar aurait été probablement moins sensible à la situation de l'équipe française. "On ne repartira pas avec un budget extraordinaire mais l'aventure humaine continue", a lancé Voeckler après avoir certainement eu vent des détails concernant la reprise. L'Alsacien a d'ailleurs précisé que cette nouvelle équipe intègrerait "deux ou trois" coureurs néo professionnels. Fidèle parmi les fidèles, Voeckler a ainsi renvoyé l'ascenseur à celui qui l'a accompagné pendant dix ans, depuis ses débuts chez "Bonjour" (premier sponsor de l'équipe) jusqu'à ce jour.

Bernaudeau qui a vu partir successivement Fédrigo, Vogondy, Bonnet, Trofimov, et Chainel, va essentiellement s'appuyer sur un coureur qui compte parmi les meilleurs palmarès actuels. Redevenu Champion de France, Voeckler qui avait porté pendant dix jours le maillot jaune de leader du Tour de France 2004 s'est de nouveau illustré cette année sur la Grande Boucle, en remportant la 15ème étape entre Pamiers et Bagnères-de-Luchon. "Ti Blanc" (surnom qui lui vient de ses années passées à la Martinique), pourra logiquement compter sur Anthony Charteau, Cyril Gautier et Pierre Rolland, en plus des trois néo professionnels.

Romain Bonte