Eufemiano Fuentes Puerto procès 012013
Eufemiano Fuentes lors du procès de l'affaire Puerto | AFP

Procès Puerto: Le Dr Fuentes condamné à un an de prison

Publié le , modifié le

Le médecin espagnol Eufemiano Fuentes, personnage central de l'enquête sur un vaste réseau de dopage fournissant notamment des cyclistes, a été condamné à un an de prison pour violation des règles de santé publique, annonce la justice. Le Dr Fuentes est également interdit de pratique de la médecine sportive pendant quatre ans et écope d'une amende. Cette condamnation intervient sept ans après la saisie de stéroïdes anabolisants, matériel de transfusion et poches de sang lors d'un coup de filet appelé "Opération Puerto".

La décision est donc tombée. "Je condamne Eufemiano Fuentes en tant qu'auteur d'un délit contre la santé  publique (...) à une peine d'un an de prison et à quatre mois d'interdiction d'exercer la médecine sportive", écrit la juge Julia Patricia Santamaria dans sa décision. Fuentes, 57 ans, a été jugé coupable d'avoir mis en danger, par les autotransfusions qu'il pratiquait à des dizaines de sportifs depuis les années 2000, la santé de ces derniers. "Les prélèvements et réinjections de sang pratiqués aux cyclistes sur  indication de Fuentes avait pour but exclusif d'élever leur niveau d'hématocrite, ce qui supposait un important danger pour la santé des  cyclistes", a argumenté la juge.

Le préparateur physique Ignacio Labarta a également été condamné pour complicité de délit contre la santé publique à quatre mois de prison, les trois autres accusés (les ex-directeurs sportifs d'équipes cyclistes Manolo Saiz et Vicente Belda, ainsi que Yolanda Fuentes, la soeur d'Eufemiano), également médecin ayant été acquittés, a annoncé le tribunal supérieur de justice de Madrid. La juge a par ailleurs décidé de ne pas autoriser l'accès aux 211 poches de sang et de plasma saisies chez Fuentes en 2006 à l'Agence Mondiale Antidopage (AMA) et à d'autres parties civiles qui en avaient fait la demande. A l'issue du procès, Saiz, le seul des accusés présent lors de l'énoncé du  verdict, a déclaré aux médias : "L'opération Puerto est terminée. J'espère qu'on  ne m'en parlera plus jamais".

AFP