Primoz Roglic remporte le Tour de l'Ain et prend un ascendant à trois semaines du Tour de France

Publié le , modifié le

Auteur·e : Paul Giffard
Primoz Roglic savoure à l'arrivée de la 3e et dernière étape du Tour de l'Ain
Primoz Roglic savoure à l'arrivée de la 3e et dernière étape du Tour de l'Ain | GUILLAUME HORCAJUELO/EPA/Newscom/MaxPPP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Primoz Roglic a récidivé ce dimanche. Après s'être imposé la veille lors de la 2e étape, le Slovène s'est adjugé un nouveau succès ce dimanche, toujours devant Egan Bernal. Par la même occasion, il remporte la 32e édition du Tour de l'Ain et succède ainsi à Thibaut Pinot. Egan Bernal (Ineos) et Nairo Quintana (Arkéa-Samsic) complètent le podium. En dominant cette épreuve, le dernier vainqueur de la Vuelta montre qu'il fait partie des favoris pour le prochain Tour de France.

Une démonstration de la part de Primoz Roglic. Après sa victoire samedi, le coureur slovène de la Jumbo-Visma s'est de nouveau imposé au sprint devant Egan Bernal (Ineos). Cette fois, c'est au sommet du Col du Grand Colombier - lieu qui accueillera le finish de la 15e étape du prochain Tour de France - que le cycliste de 30 ans a fait la différence. Il a su profiter du travail de ses coéquipiers (Steven Kruijswijk, Tom Dumoulin et George Bennett) pour s'imposer sur la 3e et dernière étape du Tour de l'Ain. 

Grâce à ce résultat, le champion de Slovénie sur route remporte la 32e édition de l'épreuve et succède donc à Thibaut Pinot, absent au départ vendredi. Si on pensait que la Team Ineos était intouchable, l'équipe néerlandaise a prouvé qu'elle pouvait rivaliser avec elle, et même la battre. De bon augure pour le prochain Tour de France. 

à voir aussi Tour de l'Ain : revivez la démonstration de Roglic lors de la dernière étape Tour de l'Ain : revivez la démonstration de Roglic lors de la dernière étape

Une domination sans partage

Performant sur tout le week-end, le dernier vainqueur du Tour d'Espagne a impressionné. À l'aise lors de la première étape, il était déjà bien placé pour jouer la victoire d'étape mais Andrea Bagioli (Deceuninck-Quick Step) s'est montré plus rapide. Ce n'était que partie remise. Le lendemain, Roglic a éclaboussé la course de son talent. Face à son principal rival sur le prochain Tour de France, Egan Bernal, le natif de Trbovlje a réalisé le coup de pédale parfait pour mettre le Colombien hors de portée.

Une nette domination qui s'est reproduite ce dimanche. Dans le denier kilomètre, le jeune cycliste de 23 ans a tenté une attaque, sans succès. Plus explosif, le Slovène ne s'est pas employé pour revenir et a pu accélérer pour assurer une nouvelle victoire d'étape, la deuxième en deux jours. Nairo Quintana (Arkéa-Samsic) complète le podium de l'étape et du Tour de l'Ain. Un succès qui confirme que Roglic sera bien parmi les favoris pour le maillot jaune sur la prochaine Grande Boucle (29 août - 20 septembre).

Egan Bernal isolé, Jumbo-Visma triomphe

"L'étape s'est passée comme nous l'avions plus au moins prévu lors du briefing matinal, avait souligné Roglic après la course samedi. L'important, c'était surtout d'isoler le plus possible Bernal avant la montée finale. L'équipe a réalisé un travail remarquable durant toute la journée et c'est ce genre de tactique que nous voulions mettre en place sur ce Tour de l'Ain." Une tactique qui s'est avérée une nouvelle fois payante. 

Si Ineos a mené le peloton pendant une bonne partie de la course, Christopher Froome a voulu accélérer pendant la première partie du Col du Colombier alors que Geraint Thomas était déjà en retrait dès le début de la dernière montée. Une mauvaise stratégie qui a ouvert la porte à la Jumbo-Visma.  Jonatan Castroviejo a été lâchéce qui a permis à l'équipe néerlandaise d'isoler à nouveau Bernal. Du pain béni pour des hommes en jaune qui n'en demandaient pas tant. Steven Kruijswijk, Tom Dumoulin et George Bennett ont pu travailler ensemble pour mettre Primoz Roglic en orbite. 

Une performance d'équipe incroyable puisque Kruijswijk et Bennett se classent respectivement 4e et 5e à l'issue de l'épreuve. L'ascendant psychologique est donc du côté de la Jumbo-Visma à trois semaines du Tour de France. Mais Ineos est loin d'avoir dit son dernier mot. Rendez-vous le 29 août prochain pour le début de la 107e édition. 

Paul Giffard paul_gfrd