Peter Sagan victoire Tour des Flandres
Peter Sagan triomphe en solitaire sur le Ronde. | YORICK JANSENS / BELGA / AFP

Peter Sagan remporte le Tour des Flandres

Publié le , modifié le

Peter Sagan a remporté ce dimanche la 100e édition du Tour des Flandres. Le champion du monde, déjà vainqueur de Gand-Wevelgem la semaine dernière, a su résister au retour de Fabian Cancellara (Trek) et Vanmarcke (Lotto Jumbo). Sagan remporte son premier Ronde au terme d’un bras de fer spectaculaire. Un réel choc des titans, dont le coureur de la Tinkoff est sorti vainqueur, signant ainsi pour la première fois son nom au palmarès d’une grande classique.

Ambiance particulière ce dimanche matin, au départ de la 100e édition du Tour des Flandres. Il faut dire que le contexte était plutôt tendu, dans une Belgique marquée par les attentats qui ont frappé son sol le 22 mars dernier, et un peloton attristé d’avoir vu deux des siens mourir le week-end précédent. C’est avec cette forte pensée pour Antoine Demoitié, renversé par une moto en plein Gand-Wevelgem, que les coureurs de Wanty Gobert ont pris le départ, brassard noir sur le bras.

Avant même que les hostilités entre favoris ne démarrent, certains outsiders restent sur le bord de la route. Arnaud Démare, Tiesj Benoot et Greg Van Avermaet avaient le potentiel pour s’immiscer sur le podium du Ronde, voire être des prétendants à la victoire. Des chutes ont ruiné toutes leurs chances. Les larmes du coureur de la BMC, qui est tombé en même temps que quatre autres de ses coéquipiers, restent comme l’une des images marquantes de la journée. Victime d’une fracture de la clavicule, l’un des hommes forts de ce début de saison se voit contraint au repos forcé, et manquera Paris-Roubaix dimanche prochain.

Ce sont aussi ces aléas de course, parfois injustes, qui forgent la légende du Ronde, tout comme les ascensions du Vieux-Quaremont, du Paterberg, mais aussi du Koppenberg. C’est dans ce mont mythique aux pentes ardues (600m à 11.6% de moyenne) que les cadors pointent enfin le bout de leur nez. Cancellara, Vanmarcke et Sagan partent à la poursuite de l’échappée du jour, composée de six coureurs (dont Greipel). Il n’y a plus de peloton, les attaques fusent de tous les côtés.

Le duel Cancellara / Sagan tient ses promesses

Pet​er Sagan, fort de sa première victoire avec le maillot arc-en-ciel la semaine dernière sur Gand-Wevelgem, est intenable. A 30 kilomètres de l’arrivée, il accélère et emmène avec lui l’ancien champion du monde Michal Kwiatkowski. Vanmarcke (Lotto Jumbo) embarque le pas. Ce trio prend rapidement de l’avance et semble à son aise dans les pavés. Fabian Cancellara mène la chasse derrière, mais l’écart reste aux alentours de la trentaine de secondes.

Ils sont désormais huit en tête de course, avec une avance qui est toujours en dessous de la minute : Sagan, Kwiatkowski, Vanmarcke, Greipel, Vandenbergh, Van Baarle, Erviti, et Claeys. Alors qu’il reste seize kilomètres, les hommes de tête montent pour la dernière fois le Vieux-Quarement. Sagan accélère, seulement suivi par Vanmarcke. C’est aussi dans cette ascension que Fabian Cancellara décide de porter l’attaque qu’on attendait tous.

Le Suisse, qui court son dernier Ronde, rejoint rapidement Vanmarcke qui a été lâché par un Sagan surpuissant. Le champion du monde doit tenir treize kilomètres seul face à Spartacus. Le mano à mano est intense. Sagan résiste tant bien que mal, il compte encore quinze secondes d’avance à cinq kilomètres de l’arrivée. Le Slovaque grapille encore du temps face à ses poursuivants, et peut prendre le temps de savourer l’une des plus belles victoires de sa carrière. 

Il est le premier champion du monde en titre à s'imposer sur le Tour des Flandres, dix ans après Tom Boonen. Il s'adjuge à 26 ans son premier "monument"  (terme qui désigne les cinq grandes classiques du cyclisme avec Milan-Sanremo, Paris-Roubaix, Liège-Bastogne-Liège et le Tour de Lombardie), après avoir tourné autour de nombreuses années. Pour sa 100e édition, le Ronde pouvait difficilement imaginer meilleure fête. 

L'arrivée de Peter Sagan en vidéo :​

Le top 10 :​

1. Peter Sagan (SVK/Tinkoff), les 255 km en 6 h 10:42.
(moyenne: 41,4 km/h)
2. Fabian Cancellara (SUI/TRE) à 25.
3. Sep Vanmarcke (BEL/LNL) 27.
4. Alexander Kristoff (NOR/KAT) 48.
5. Luke Rowe (GBR/SKY) 48.
6. Dylan Van Baarle (NED/CAN) 48.
7. Imanol Erviti (ESP/MOV) 48.
8. Zdenek Stybar (CZE/ETI) 48.
9. Dimitri Claeys (BEL/WGG) 48.
10. Niki Terpstra (NED/ETI) 48.