François Pervis
François Pervis | KIRILL KUDRYAVTSEV / AFP

Pervis s'offre le record du kilomètre

Publié le , modifié le

François Pervis a pulvérisé le record du monde du kilomètre, samedi, sur la piste mexicaine d'Aguascalientes, en améliorant de plus de deux secondes et demie le temps de son compatriote Arnaud Tournant. Pervis, champion du monde de la distance, a bouclé la distance départ arrêté en 56 sec 303. Le précédent record du monde avait été établi le 10 octobre 2001 par Tournant, sur la piste de La Paz (Bolivie), en 58 sec 875.

Jeudi dernier, Pervis avait déjà battu le record du monde du 200 m lancé en  9 sec 347/1000e, soit 225 millièmes de seconde de moins que le temps d'un autre  Français, Kévin Sireau, en mai 2009. La piste d'Aguascalientes, où d'autres records du monde ont été améliorés  au cours de cette deuxième manche de la Coupe du monde, est située à 1885  mètres d'altitude. Le kilomètre ne figure plus au programme olympique depuis 2008. Mais  l'épreuve, toujours inscrite aux Mondiaux, reste une distance de référence de  la piste. Quatre autres coureurs, les Allemands Maximilian Levy (57 sec 949), Joachim  Eilers (57 sec 980) et Eric Engler (58 sec 369), ainsi que le Néerlandais Hugo  Haak (58 sec 446) ont fait mieux qu'Arnaud Tournant sur la piste-miracle  d'Aguascalientes lors de la compétition. Pervis, parti en boulet de canon (17 sec 671 aux 250 m), a tenu bon pour  boucler la distance à la moyenne de 63,939 km/h et repousser le deuxième (Levy)  à plus d'une seconde et demie.

"Aucune barrière"

Tournant, quadruple champion du monde du kilomètre, avait établi sa  performance à l'occasion d'une tentative montée spécialement à la haute  altitude de La Paz, à plus de 3.600 mètres. Le Britannique Chris Hoy, autre  légende de la piste, avait ensuite approché ce record sans parvenir à le battre. Avant le début de la manche d'Aguascalientes, Pervis avait annoncé viser  les deux records du monde. "Le record du kilomètre sera dur à battre mais je ne me mets aucune  barrière", avait dit le Lavallois au quotidien régional Ouest-France, en  évoquant un temps à l'entraînement la semaine passée à l'Insep (Paris): "J'ai  fait une borne de folie. J'étais seul avec mon entraîneur. Petite piste de 166  m, donc. 20 degrés dans l'air, assez frais. C'était juste un test comme ça,  pour rappeler à mon corps cet effort-là. J'avais de vieilles roues, je n'étais  pas frais, moins motivé qu'en compétition, et là, je claque 1'00''620."

"Une force de malade"

"Je me dis que des occasions comme ça, j'en aurai sans doute peu dans ma  vie. J'ai une force de malade en ce moment. Tout a l'air en place. C'est  maintenant. Et puis, faut-il y voir un signe, j'ai disputé ma toute première  manche de Coupe du monde ici, à Aguascalientes. C'était il y a dix ans",  ajoutait le Français. Pervis, qui est âgé de 29 ans, est désormais entraîné à l'Insep par le  Néo-Zélandais Justin Grace, après avoir accompli l'essentiel de sa carrière  sous la coupe de Florian Rousseau. En février dernier, il est monté à trois reprises sur le podium des  championnats du monde sur piste à Minsk (bronze en vitesse individuelle et par  équipes, or dans le kilomètre).

AFP