Tony Martin, Omega Pharma Quick Step 04/2014
Le coureur allemand Tony Martin | DIRK WAEM/AFP

Pays Basque: Martin ouvre son compteur

Publié le , modifié le

L'Allemand Tony Martin a remporté sa première victoire de la saison en décrochant la 2e étape du Tour du Pays Basque entre Ordizia et Dantxarinea (156 km) devant Ben Swift (Sky) et son coéquipier polonais Michal Kwiatkowski chez Omega-Pharma. Vainqueur de l'étape inaugurale, Alberto Contador reste en tête du classement général.

Cette deuxième étape semblait promise au rouleur-sprinteur. Parti devant en compagnie de Bakelants, Monfort, Jungels, Malacarne, Izagirre et Dupont, Tony Martin en décidé autrement. Vierge de victoire cette saison, l'Allemand a lâché ses partenaires d'échappée et résisté au retour du peloton dans les derniers kilomètres pour s'imposer en solitaire. Le Tour du Pays-Basque réussit bien au coureur Omega-Pharma qui décroche un 3e succès sur ces routes. Au moment d'attaquer la dernière bosse du jour à moins de 10 kilomètres de l'arrivée, le triple champion du monde du contre-la-montre n'était pas encore assuré de l'emporter. D'autant que un peu plus d'une minute derrière lui, Valverde et Gilbert attaquaient le leader Alberto Contador.

Martin sur gros braquet

Impérial la veille, le Pistolero a prouvé sa belle forme en répondant sans souci à ces offensives. Devant, l'Allemand de 28 ans a poussé fort sur les pédales pour conserver 30 secondes d'avance sur un paquet réglé par le Britannique Ben Swift. Deuxième la veille, le coéquipier du vainqueur du jour Michal Kwiatowski complète le podium de l'étape. Le team Omega-Pharma est décidément performant cette saison: il compte désormais 18 succès. Sixième hier, le Français Jean-Christophe Péraud a terminé dans le peloton, tout comme ses compatriotes Vuillermoz, Barguil, Rolland, Pinot, Gadret, Vaugrenard et Sicard. Demain, la 3e étape mènera le peloton à Urdax au terme de 194,5 km de course. Le col de 3e catégorie puis l'arrivée en descente promettent une belle bagarre entre favoris. 

Jerome Carrere