Pascal Richard critique l'UCI et espère que tout va s'écrouler

Publié le , modifié le

L'ancien coureur suisse Pascal Richard, champion olympique 1996, dit espérer que "tout va s'écrouler" pour les dirigeants du cyclisme à la suite des aveux de Lance Armstrong, dans un entretien au quotidien suisse Le Matin, ce mercredi.

"Je sais comment est le système. Et dans celui-ci, tout le monde a  collaboré. Si Armstrong a agi de cette manière, c'est aussi parce que des  institutions ont accrédité les produits qu'il a pris", estime le Suisse,  faisant allusion à l'Union cycliste internationale (UCI).

"On lui a donné les armes"

"J'espère que cela ira au bout. Les personnes très haut placées font  n'importe quoi. Elles ont préféré laisser Lance Armstrong se faire lyncher  seul, ne l'ont pas défendu alors qu'il était un de leurs coureurs. Ce que je  trouve anormal, c'est qu'on lui a donné la possibilité de prendre, avant de le  lâcher", a fait valoir Pascal Richard, qui a mis fin à sa carrière  professionnelle en 2000.

Pour lui, Armstrong "aurait pu être Pierre, Paul, Jacques ou Jean": "On lui  a donné les armes pour faire le nécessaire et il l'a fait. J'espère que tout va  s'écrouler. C'est essentiel, si l'on veut un jour être propre et éthiquement  correct."