Tom Boonen OPQS Tour des flandres 2014
Tom Boonen (OPQS) sur les pavés du Tour des Flandres 2014 | DIRK WAEM / BELGA MAG / BELGA/AFP

Paris-Roubaix:Boonen a encore du travail

Publié le , modifié le

Grand Monsieur des Flandriennes depuis 2004, Tom Boonen n'apparaît plus aussi souverain sur les pavés. A 33 ans, le Belge a coincé dans le final du Tour des Flandres et n'a pris que la 7e place. En retard dans sa préparation, le quadruple vainqueur de Paris-Roubaix espère retrouver ses jambes d'ici dimanche.

La page Boonen n'est pas encore tournée mais il y a un peut-être un pavé dans la marre. Face à une concurrence renouvelée et un Cancellara toujours aussi fringuant, le Belge évolue désormais un ton en dessous des cadors. Il ne baisse pas pavillon dans les dernières difficultés mais il se retrouve systématiquement écarté de la décision finale. Après Gand-Wevelgem (5e), le Tour des Flandres en était une illustration parfaite dimanche quand Cancellara a fait exploser les groupes des favoris dans le Vieux Quaremont. Comme Peter Sagan, Boonen a vu la selle du Bernois s'éloigner sans pouvoir l'accrocher. Beau joueur, le Belge a avoué sa faiblesse sur sa course fêtiche. " Je ne suis pas déçu car sur les trente derniers kilomètres, mes sensations n'étaient pas bonnes, a-t-il confié à la RTBF. 7e, c'était vraiment le maximum. J'étais mort dans la dernière demi-heure. Avant ça on a fait tout pour gagner la course avec quatre coureurs devant mais il aurait fallu attaquer avant le départ de Cancellara. Ça fait mal car on est ici pour gagner des courses."

Une semaine pour tout changer

Trop court sur le "Ronde", Boonen peut-il se refaire un physique dès dimanche sur Paris-Roubaix ? A quatre reprises, il a dompté la Reine des classiques (2005, 2008, 2009 et 2012, record partagé avec Roger de Vlaeminck, ndlr). Mais il était au sommet de sa forme dans une course qui demande tant d'énergie à ses assaillants. La défaillance est interdite dans l'enfer du Nord. Boonen en est conscient et va travailler dur pendant le temps qui lui reste pour se remettre à niveau. "J'espère récupérer les 2-3 % qui me manquent cette semaine, explique-t-il. J'ai quelques jours pour retrouver de la confiance et de la force. J'y crois et ça devrait faire la différence." Si on se fie à Gilbert Duclos-Lassalle qui a gagné à 38 ans (1992), l'âge n'est pas un problème. A condition d'être dans une forme optimale.

Quelle tactique pour Omega Pharma ?

Si Boonen venait à défaillir, son équipe reste taillée sur mesure pour briller sur les pavés du Nord. Avec quatre coureurs dans le final du Tour des Flandres (Boonen, Terpstra, Stybar et  Vandenbergh) dont trois dans le top 10, le réservoir est là chez Omega Pharma Quick Step ! "C'est dommage car nous avons 3 coureurs dans le Top 10. Nous aurions peut-être pu viser plus haut, mais seulement pour un coureur, a regretté Terpstra. Je pense qu'étant donné que l'équipe est forte, nous aurons d'autres opportunités pour la semaine prochaine". Sauf que la tactique de Wilfried Peeters de sacrifier ses hommes pour Boonen a une nouvelle fois montré ses limites. A une semaine de Pâques, la formation belge gagnerait à ne pas mettre ses œufs dans le même panier.

Xavier Richard @littletwitman