Paris-Roubaix : l'édition 2020 annulée par la préfecture des Hauts-de-France

Publié le , modifié le

Auteur·e : Clément Pons
Paris-Roubaix.

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

ASO a annoncé ce vendredi que l'édition 2020 de Paris-Roubaix, qui devait se tenir le dimanche 25 octobre prochain, sera finalement annulée. De sérieux doutes quant à sa tenue avaient été émis il y a plusieurs jours par la préfecture des Hauts-de-France et du Nord au vu de la dégradation du contexte sanitaire en France - une situation jugée plus alarmante qu'il y a quelques semaines lors de l'organisation du Tour de France. L'épreuve féminine, qui faisait son apparition pour la première fois et devait se tenir avant la course des hommes, est elle aussi annulée.

Michel Lalande et Amaury Sport Organisation ont finalement tranché. Le préfet des Hauts-de-France et du Nord, qui s'était déjà montré inquiet quant à l'organisation de l'édition 2020 de Paris-Roubaix il y a quelques jours, a pris la décision en concertation avec ASO d'annuler l'épreuve cycliste prévue le 25 octobre prochain. Une décision motivée par la dégradation du contexte sanitaire en France, faisant courir davantage de risques qu'il y a quelques semaines en arrière lors du Tour de France. L'épreuve féminine - créée cette année et qui devait précéder la course masculine - est, elle aussi, annulée.

La dégradation du contexte sanitaire - et non la météo - a eu raison de la Reine des classiques

Le placement en état d'alerte maximale de la Métropole européenne de Lille jeudi par le Ministre des Solidarités et de la Santé Olivier Véran a confirmé les craintes de voir la 118e édition de la Reine des classiques faire les frais de l'épidémie de Covid-19. Initialement prévue le 12 avril, elle avait été repoussée suite aux mesures de confinement prononcées au printemps dernier. Jusqu'alors seules deux guerres mondiales avaient empêché la course de se dérouler, en 1915, 1916, 1917 et 1918, puis en 1940, 1941 et 1942.

Ces dernières heures, l'inquiétude se portait pourtant davantage sur la météo et les conditions de course que les coureurs auraient dus affronter. Habitués à une joute printanière sur des pavés secs et avec beaucoup de poussière, ils auraient cette fois probablement dû composer avec de la boue et pas mal de pluie. Notre journaliste Alexandre Pasteur avait pu en faire un repérage express ce jeudi.

Dans son communiqué, ASO donne tout de même rendez-vous le 11 avril 2021, date fixée pour le grand retour de "L'Enfer du Nord"... Même si là encore, tout est circonstancié à l'évolution de la situation sanitaire.

à voir aussi Covid-19 : la tenue de Paris-Roubaix menacée ? Covid-19 : la tenue de Paris-Roubaix menacée ?