Sam Bennett (Bora-Hansgrohe)
Sam Bennett (Bora-Hansgrohe) | DARIO BELINGHERI / BettiniPhoto / DPPI

Paris-Nice : Sam Bennett s'adjuge la troisième étape

Publié le , modifié le

L’Irlandais Sam Bennett a remporté mardi la troisième étape de Paris-Nice entre Cepoy et Moulins. Le coureur de la Bora-Hansgrohe a devancé au sprint Caleb Ewan (Lotto-Soudal) et Fabio Jakobsen (Deceuninck-Quick Step). Vainqueur des deux premières étapes, Dylan Groenewegen (Jumbo-Visma) conserve le maillot jaune de leader.

Dylan Groenewegen manque la passe de trois. Vainqueur des deux premières étapes de la course au soleil, le coureur de la Jumbo-Visma, leader du classement général, n’a pu rééditer son exploit de la veille lors de l'étape disputée entre Cepoy et Moulins ce mardi. Il a été battu au sprint par l’Irlandais Sam Bennett (Bora Hansgrohe), qui a devancé l’Australien Caleb Ewan (Lotto-Soudal) – déjà deuxième à Saint-Germain-en-Laye dimanche – et le Néerlandais Fabio Jakobsen (Deceuninck-Quick Step). Bryan Coaquard (Vital Concept-B&B Hotels) termine cinquième.

Une fois n'est pas coutume, le vent aura largement animé la troisième étape de Paris-Nice. Les 200 kilomètres séparant Cepoy de Moulins ont vu les coureurs longé successivement la Loire, puis l'Allier. Un parcours propice aux bordures, qui, contrairement à la veille avant l'arrivée à Bellegarde, n'auront pas vraiment piégé le peloton. La Sky a bien tenté de secouer le cocotier à 5km de l'arrivée, mais les équipes de sprinteurs ont eu le temps de se réorganiser, permettant à Sam Bennett de faire la différence, devant un Caleb Ewan décidément abonné aux secondes places sur cette 77e édition de la course au soleil. 

Coquard placé, Démare coince

Après un départ donné à Cepoy (Loiret), le début de course a eu du mal à s'emballer. Le début d'étape s'est avéré très lent, avec une échappée formée en deux temps. Présent dans un premier groupe de huit coureurs, Ramunas Navardauskas (Delko Marseille Provence) a relancé en solitaire avant d’être rejoint pas son coéquipier Alessandro Fedeli. Les deux hommes ont fait la course en tête jusqu'à 40km de l'arrivée, comptant près de 4 minutes d'avance sur le peloton, avant d'être repris assez logiquement. 

Une grosse chute survenue 10km plus tard a ensuite retardé certains coureurs, parmi lesquels figuraient le quatrième du classement général, Philippe Gilbert (Deceuninck-Quick Step). Le Belge a finalement pu repartir sans trop de conséquences, le peloton ayant attendu les retardataires coincés dans cette chute massive. Comme attendu, l'arrivée à Moulins s'est donc joué au sprint. Mal placé suite au mouvement de la Sky, Dylan Groenewegen n'est pas parvenu à faire la différence, tout comme Arnaud Démare (Groupama-FDJ), qui a une nouvelle fois coincé malgré le bon travail de son équipe dans les derniers hectomètres. Au terme de cette troisième étape, le classement général reste inchangé, avant une étape beaucoup moins plate entre Vichy et Pélusin, qui verra le peloton s'élever sur la côte de Condrieu, col de première catégorie.