Paris-Nice : Sam Bennett double la mise sur la 5e étape, Nacer Bouhanni 2e du sprint

Publié le , modifié le

Auteur·e : Alexandra Lopez
L'Irlandais Sam Bennett (Deceuninck) le plus rapide lors de la 5e étape de Paris-Nice, devant Nacer Bouhanni (Arkea)
L'Irlandais Sam Bennett (Deceuninck) le plus rapide lors de la 5e étape de Paris-Nice, devant Nacer Bouhanni (Arkéa-Samsic) jeudi 11 mars. | Bas Czerwinski / POOL / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Sam Bennett (Deceuninck-Quick Step) a remporté la cinquième étape de ce Paris-Nice entre Vienne et Bollène, ce jeudi 11 mars. Bien emmené par ses coéquipiers, l'Irlandais a devancé au sprint le Français Nacer Bouhanni (Arkéa-Samsic) et l'Allemand Pascal Ackermann (Bora-Hansgrohe). Aucun changement n'est à signaler dans le classement général, toujours dominé par Primoz Roglic (Jumbo-Visma)

Après une première étape de moyenne montagne mercredi 10 mars, un peu de calme attendait les coureurs sur cette cinquième étape de la Course au Soleil entre Vienne et Bollène avec 200 kilomètres de plat. Et du calme il y en a eu pendant une grande partie de la course avec une vitesse moyenne de 34,4 km/h sur les quatre premières heures. Comme prévu, c'est bien un sprint qui a achevé cette cinquième étape avec une victoire de Sam Bennett (Deceuninck-Quick Step) devant Nacer Bouhanni (Arkéa-Samsic).

Mais avant ce final, il a fallu se retrouver à 72 kilomètres de l’arrivée pour voir se dessiner une échappée à l’initiative d’une dizaine de coureurs belges dont Oliver Naesen (AG2R Citroen Team), Philippe Gilbert (Lotto-Soudal) et Thomas De Gendt (Lotto-Soudal). La tentative de ces valeureux a cependant échoué puisque le peloton a rapidement effectué la jonction à peine cinq kilomètres plus tard.

Chute de Laurens De Plus et abandon de Tony Martin

À 39 kilomètres de la ligne d’arrivée les choses ont été chamboulées pour le coureur belge Laurens De Plus (Ineos Grenadiers). Accroché par un autre coureur, le cycliste de 25 ans a été entraîné dans une chute et s’est vu dans l’obligation de changer la roue de son vélo. Mais cela n’a pas suffi puisque, à peine reparti, il a de nouveau posé le pied à terre pour changer son vélo entier. Une fois les problèmes réglés, le coureur a pu repartir à plus d’une minute du peloton. 

Tony Martin (Jumbo-Visma) n'a pas eu cette chance. Au kilomètre 163, le coureur a heurté un plot à pleine vitesse entraînant dans sa chute son coéquipier et leader Primoz Roglic. Si le maillot jaune a pu repartir rapidement ça n’a pas été le cas du vainqueur de l’édition 2011. Martin n’a pas pu remonter sur son vélo et a été pris en charge sur civière. Touché à l’épaule l’Allemand tire un trait sur cette édition de la Course au Soleil. Roglic perd par la même occasion un équipier important.

Comme attendu, la journée s'est donc conclue par un sprint. L'équipe Deceuninck-Quick-Step s'est parfaitement organisée pour mener son sprinteur star, Sam Bennett, à une deuxième victoire d'étape après un premier succès dimanche 7 mars, en ouverture de Paris-Nice. Très bien emmené lui aussi, Nacer Bouhanni (Arkéa-Samsic) a pris une belle deuxième place, devant Pascal Ackermann (Bora-Hansgrohe). 

Quatre Français dans le top 10

Bonne opération pour les Français. En plus de la belle seconde place de Bouhanni, ils sont trois à répondre présents dans le top 10. Bryan Coquard (B&B Hotels-Vital Concept) a franchi la ligne d'arrivée en septième position. Christophe Laporte (Cofidis) et Rudy Barbier (Israel Start-Up Nation) ont respectivement décroché les huitième et neuvième places. Petite déception en revanche pour Arnaud Démare (Groupama FDJ) qui termine à la 13e place, mais à la suite d'une décision du jury des commissaires, a été reclassé 117e de l'étape, et dernier du peloton. "J'ai été trop attentiste. Je n'ai jamais eu l'ouverture", déclarait-il à l'arrivée.

Pas de changement au classement général 

Malgré sa chute, le Slovène Primoz Roglic conserve son maillot jaune. L'Allemand Maximilian Schachmann (Bora-Hansgrohe), deuxième du classement général, a empoché quatre secondes de bonification dans les deux sprints intermédiaires (Vion et Derboux), pour se rapprocher à 31 secondes de Roglic. L’Américain Brandon Mcnulty (UAE Team Emirates) est troisième à 37 secondes. Prochain rendez-vous vendredi 12 mars avec une étape entre Brignoles (Var) et Biot (Alpes-Maritimes), longue de 202,5 kilomètres qui devrait être favorable aux attaquants.