Maximilan Schachmann (Bora-Hansgrohe) durant le contre-la-montre de Saint-Amand-Montrond
Maximilan Schachmann (Bora-Hansgrohe) durant le contre-la-montre de Saint-Amand-Montrond | Alain JOCARD / AFP

Paris-Nice : Le chrono pour Søren Kragh Andersen, Maximilian Schachmann consolide son maillot jaune

Publié le , modifié le

Søren Kragh Andersen a remporté le contre-la-montre autour de Saint-Amand-Montrond mercredi. Le Danois de l'équipe Sunweb a survolé l'épreuve en dominant Maximilian Schachmann (Bora-Hansgrohe) de 6 secondes et Kasper Asgreen (Deceuninck - Quick-Step) de 12 secondes. Longtemps dans le coup pour la victoire du jour, Schachmann conserve la tête du classement général et creuse même l'écart sur les favoris.

Double coup de force à Saint-Amand-Montrond. Très bon rouleur, Søren Kragh Andersen (Sunweb) a remporté le contre-la-montre du jour, et avec une facilité déconcertante. Le Danois a surclassé les spécialistes du chrono avant de voir Maximilian Schachmann (Bora-Hansgrohe) être le seul à pouvoir rester à moins de douze secondes. Un bel écart sur un exercice d’à peine plus de 15 kilomètres. Avec sa deuxième place du jour, le maillot jaune a signé une très belle opération, et pointe un peu plus encore en tête du classement général de Paris-Nice. Il possède désormais 58 secondes sur le vainqueur du jour et 1’01‘’ sur son coéquipier l’Autrichien Felix Grosschartner.

Sérieux outsider du jour, Kragh Andersen a éparpillé la concurrence d’un chrono longtemps très dense. Le coureur de 25 ans a fait parler sa puissance sur la deuxième partie du parcours (48 km/h de moyenne) pour prendre un avantage solide et s’assurer la victoire du jour. Le vainqueur de Paris-Tours 2018 signe sa deuxième victoire sur le World Tour après la 6e étape du Tour de Suisse en 2018. Le voilà désormais bien placé pour pouvoir viser une place au général, lui qui n’a jusque-là été rarement en mesure de pouvoir tenter sa chance comme leader.

Alaphilippe coince, Pinot dans le coup

Alors que l’on parlait surtout de Peter Sagan ou de Pascal Ackermann pour la Bora-Hansgrohe, Maximilian Schachmann confirme tout son potentiel. Très complet, l’Allemand de 26 ans a montré de belles qualités de rouleur sur ce chrono, lui qui pointait même en tête au premier intermédiaire. Finalement dauphin de Kragh Andersen, Schachmann a tout de même réussi son coup. Les autres favoris ont dans l’ensemble limité la casse, tout en offrant au maillot jaune un matelas un peu plus confortable encore en tête.

Nairo Quintana a terminé à 51 secondes, deux secondes devant Vincenzo Nibali. Sergio Higuita s’en est un peu mieux sorti à 46 secondes, et conserve la cinquième place du général. Chez les Tricolores, Julian Alaphilippe a confirmé qu’il n’était pas encore dans la forme de sa vie. Le leader de la Deceuninck – Quick-Step courrait sur ses terres mais n’a pu faire mieux que la 18e place (+0’36’’). Thibaut Pinot a été solide, dans les mêmes eaux que les prétendants à la victoire finale (26e, +0’50’’).

La quatrième étape jeudi entre Gannat et la Côte-Saint-André, ne devrait pas poser de problèmes à Schachmann et les cadors – si ce n’est les 228km de l’étape - avant le début des choses sérieuses vendredi.