Paris-Nice Egan Bernal
Egan Bernal, nouveau leader sur Paris-Nice | MaxPPP - Sébastien Nogier

Paris-Nice : Daniel Martinez vainqueur en haut du Turini, Egan Bernal nouveau maillot jaune

Publié le , modifié le

Daniel Martinez (Education First) s’impose en haut du col de Turini, l’étape reine de ce 77e Paris-Nice, devant Miguel Angel Lopez (Astana) et Nicolas Edet (Cofidis). La journée a été marquée par une échappée d’une quarantaine de coureurs, qui a compté une avance maximale de six minutes environ. Dans la dernière ascension de la journée, Miguel Angel Lopez, Simon Yates (Mitchelton-Scott), Daniel Martinez et Nicolas Edet se sont disputé la victoire. Dans les pentes du Turini, Michal Kwiatkowski (Sky) a craqué lâchant son maillot jaune à son coéquipier Egan Bernal.

A l’issue d’un début d’étape à toute allure, 41,5 km/h lors de la première heure, un groupe d’une trentaine, puis d’une quarantaine de coureurs a pris le large, prenant quatre minutes d’avance après deux heures de course. Simon Yates (Mitchelton-Scott), était notamment présent. Un groupe qui allait animer la journée.

En passant en tête sur la totalité des côtes de la journée, Thomas De Gendt (Lotto Soudal) a défendu et consolidé son maillot de meilleur grimpeur. Avec Alessandro De Marchi (CCC), il a tenté de se faire la malle du groupe de tête. Une échappée veine. A 30 km, le groupe échappé a maintenu son avance, s’assurant de se disputer la victoire d’étape dans la montée tant attendu du col de Turini.

Quatre à l'assaut du sommet du Turini

Pawel Poljanski (Bora-Hansgrohe) a été le premier à attaquer et a secouer la tête de course. L’accélération du Polonais a entraîné le décrochage de De Gendt dès le premier kilomètre de l’ascension du Turini. Mais ce dernier s’est fait reprendre peu avant les 10 km de l’arrivée. A 7 km de l'arrivée ils n'étaient plus que quatre à l'avant : Lopez (Astana), Yates (Mitchelton-Scott), Daniel Martinez (Education First) et Nicolas Edet (Cofidis). Le Colombien, surnommé "Superman" a donné le tempo de la montée en s'en allant seul à 5 km de l'arrivée, avant de voir ses compagnons d'échappée revenir progressivement à un peu plus de 2 km du haut du col de Turini. 

Les quatre hommes ont ensuite tenté leur chance en attaquant chacun leur tour. Au final, c’est Daniel Martinez qui a effectué l’attaque gagnante à quelques hectomètres de la ligne d’arrivée.

Passation de pouvoir au sein de Sky 

A la peine sur l'ascension finale, Michal Kwiatkowski  (Sky) a cédé son maillot jaune à son coéquipier Egan Bernal. Un maillot qui était sous la menace de Philippe Gilbert (Deceuninck-Quick-Step), désormais le nouveau dauphin, à 45 secondes. Nairo Quintana (Movistar) complète le podium avec 46 secondes de retard.

Dimanche, la 8e et dernière étape se joue sur une boucle de 110 kilomètres autour de Nice. Le parcours, ardu, comporte six ascensions, la dernière à 9 kilomètres de l'arrivée.

Réactions 

Egan Bernal (COL/Sky): "C'était compliqué parce qu'au début de l'ascension nous pensions que ça allait être facile de contrôler la situation. Mais finalement l'écart ne baissait pas assez vite, alors il a fallu accélérer. On était inquiets parce qu'il ne fallait pas laisser filer le maillot pour Philippe Gilbert. Michal (Kwiatkowski) a été honnête et il nous a dit d'y aller, alors nous avons roulé sur le dernier kilomètre comme si nous étions sur un contre-la-montre.

Romain Bardet (FRA/AG2R La Mondiale): "La montée était très longue, on savait qu'elle allait faire des dégâts au mois de mars et cela a été le cas. J'étais très bien jusqu'à ce qu'il y ait l'accélération. C'était la première fois de l'année et j'ai eu du mal à passer la vitesse supérieure quand ça s'est joué. J'ai beau essayer de le simuler à l'entraînement, je sais que ça va aller mieux au fil des compétitions. 

Classement général :

1. Egan Bernal (COL/SKY) 26 h 35:26.
2. Philippe Gilbert (BEL/DEC) à 45.
3. Nairo Quintana (COL/MOV) 46.
4. Michal Kwiatkowski (POL/SKY) 1:03.
5. Jack Haig (AUS/MIT) 1:21.
6. Romain Bardet (FRA/ALM) 1:45.
7. George Bennett (NZL/JUM) 2:20.
8. Ilnur Zakarin (RUS/KAT) 2:52.
9. Rudy Molard (FRA/FDJ) 3:02. 
10. Bob Jungels (LUX/DEC) 3:06.