Paris-Nice : Cees Bol remporte la 2e étape au sprint, Michael Matthews nouveau leader

Publié le , modifié le

Auteur·e : France tv sport
Cees Bol, vainqueur de la deuxième étape de Paris-Nice.

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Pour cette deuxième étape de plat sur Paris-Nice entre Oinville-sur-Montcient et Amilly, c’est Cees Bol (Team DSM) qui s’est montré le plus rapide au sprint ce lundi 8 mars. Sam Bennett (Deceuninck - Quick-Step), cinquième, cède son maillot jaune de leader à Michael Matthews (Team BikeExchange), troisième de l'étape. À noter l'abandon du Français Alexis Vuillermoz (Total Direct Énergie) après une chute survenue à 23 kilomètres de l'arrivée.

Pas de prise de risque superflue ce lundi sur la deuxième étape de Paris-Nice entre Oinville-sur-Montcient et Amilly (188 kilomètres). Si deux coureurs - Sander Armée (Qhubeka Assos) et le champion de Belgique sur route Dries De Bondt (Alpecin-Fenix) - ont tenté de prendre les devants lors d'une échappée matinale, le peloton s'est rapidement regroupé, à 100 kilomètres de l'arrivée.

Les directeurs sportifs ont fait passer la consigne : attention à la bordure. Résultat, une course de gestion afin de placer au mieux ses hommes pour le sprint final. Et à ce petit jeu, c'est le Néerlandais Cees Bol (Team DSM), parfaitement emmené par Tiesj Benoot, qui s'est montré le plus fort devant Mads Pedersen (Trek-Segafredo) et Michael Matthews (Bike Exchange). Ce dernier, grâce aux bonifications acquises lors des sprints intermédiaires et à sa troisième place, chipe le maillot jaune de leader à Sam Bennett (Deceuninck - Quick-Step).

Vuillermoz jette l'éponge, Démare absent du sprint final

Si l'étape a été calme - en témoigne la vitesse de course ne dépassant pas les 40 km/h aux abords des cinq derniers kilomètres ! - elle ne l'a pas été pour tout le monde. George Bennett (Jumbo-Visma), d'abord, a été impliqué dans une chute après le deuxième sprint intermédiaire à Bellegarde. Heureusement sans gravité. Ensuite, une dizaine de kilomètres plus loin, c'est cette fois Alexis Vuillermoz (Total Direct-Énergie) qui a mis genou à terre. Et le Français n'a pas pu repartir, trop handicapé par une blessure à l'épaule qui a mis fin prématurément à son Paris-Nice avec sa nouvelle équipe.

Dans le clan tricolore toujours, bien placé dans les trois derniers kilomètres pour disputer le sprint et prendre sa revanche après sa deuxième place de la veille, Arnaud Démarre (Groupama-FDJ) s'est fait enfermer et n'a pas pu défendre ses chances à l'arrivée. Bryan Coquard (B&B Hotels-Vital Concept), en bonne forme, termine, lui, au pied du podium (4e).

Enfin, autre nouvelle plus réjouissante puisque Fabien Doubey (Total Direct Énergie) a réussi à protéger son avance pour le maillot de meilleur grimpeur en récupérant un point précieux aujourd'hui. Il s'élancera donc demain, mardi 9 mars, avec le maillot à pois sur le contre-la-montre individuel de Gien (14,4 kilomètres).

à voir aussi Paris-Nice : revivez la 2e étape de 188 km entre Oinville-sur-Montcient et Amilly Paris-Nice : revivez la 2e étape de 188 km entre Oinville-sur-Montcient et Amilly
France tv sport francetvsport