Paris-Nice - 5e étape : Niccolo Bonifazio efface les espoirs de Jan Tratnik

Publié le , modifié le

Auteur·e : Guillaume Gorgeu
Première victoire de Bonifazio en 2020

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Lors de la 5e étape du Paris-Nice ce jeudi, la plus longue de cette 78e édition (227 km) entre Gannat et la Côte-Saint-André, Niccolo Bonifazio (Total Direct Energie) a levé les bras. Dans une bataille entre les équipes de sprinteurs et les quatre hommes échappées du jour, Jan Tratnik, le dernier rescapé, a dû céder le combat à 30 mètres de la ligne d’arrivée au profit de l'Italien.

Un transition en deux temps. La plus longue étape de ce Paris-Nice a été marquée par deux phases de course. La première a vu l’échappée de quatre coureurs se former. Ryan Mullen (Trek-Segafredo), Alexis Gougeard (AG2R La Mondiale), Jan Tratnik (Bahrain-McLaren) et Anthony Turgis (Total Direct Energie) ont vite creusé l’écart pour atteindre les sept minutes d’avance lors d'une première partie sinueuse. Turgis, le coéquipier du maillot à pois Jonathan Hivert (Total Direct Energie), s’est même illustré en passant en tête sur toutes les difficultés du jour. 

Tratnik, 30 mètres de trop

Après un replat de plus de 100 km, le peloton, entraîné par les Lotto-Soudal, les NTT Pro Cycling et les Cofidis, a refait une bonne partie de son retard pour n’être plus qu’à environ quatre minutes des échappées, avant d’aborder la dernière partie de la course. Dans un profil à nouveau jonché de deux petites côtes, les équipiers de sprinteurs ont eu beaucoup de peine à revoir les quatre fuyards de la journée. 

Dans le final, ils en ont récupéré seulement trois. Jan Tratnik, seul rescapé, a bien cru faire le coup de la semaine, mais les grosses cuisses ont eu le dernier mot. Niccolo Bonifazio (Total Direct Energie) a lancé son sprint au bon moment pour laisser sur place le Slovène à une trentaine de mètres de l’arrivée. Il a levé les bras devant Ivan Garcia Cortina (Bahrain-Mclaren) et Peter Sagan (Bora-Hansgrohe). Journée parfaite pour l’équipe française qu’on a vue à l’avant de la course toute la journée, qui prend la victoire et conserve le maillot à pois rouge de Jonathan Hivert.

 

Au général, Maximilian Schachmann (Bora-Hansgrohe) n’a pas eu de mal à conserver son maillot jaune. De son côté, Sergio Higuita (EF Pro Cycling), le maillot blanc de meilleur jeune et l'un des favoris, a vécu une mauvaise journée. L’équipe a vu deux des cadres du jeune colombien, Tejay Van Garderen (non partant) et Michael Woods (sur chute) abandonner la course.

Demain, les choses sérieuses commencent. Le peloton parcourra 161 kilomètres entre Sorgues et Apt. Une 6e étape comprenant six ascensions. Certains favoris ayant du retard auront donc une première opportunité pour faire déjouer les plans de l'équipe allemande Bora-Hansgrohe qui possède plusieurs cartes avec Maximilian Schachmann et Felix Grossschartner.