Michael Matthews
Le sprinteur néo-zélandais Michael Matthews | AFP - JOSE JORDAN

Paris-Nice : Michael Matthews l'emporte à Saint-Pourçain-sur-Sioule et devient leader

Publié le , modifié le

Le Néo-Zélandais Michael Matthews (Orica-GreenEdge) s'est imposé au sprint lors de la troisième étape de Paris-Nice entre Saint-Amand-Montrond et Saint-Pourçain-sur-Sioule. Le maillot rose du dernier Giro en profite pour ravir le maillot jaune de leader au Polonais Michal Kwiatkowski. En costaud sur une arrivée accidentée et sinueuse, Matthews a devancé Davide Cimolai (Lampre) et Giacomo Nizzolo (Trek Fractory). Les Français font un tir groupé puisque Nacer Bouhanni, Bryan Coquard et Arnaud Démare font 8, 9 et 10.

Michael Matthews ne pouvait pas se manquer. Emmener comme un roi pour ce sprint massif, le troisième en trois jours, le Néo-Zélandais a devancé les deux Italiens Davide Cimolai et Giacomo Nizzolo. Le vainqueur de la première étape lundi, le Norvégien Alexander Kristoff  a pris la quatrième place. Par le jeu des bonifications, Matthews, qui était cinquième au départ de Saint-Amand-Montrond, s'installe au sommet du classement en détrônant le Polonais Michal Kwiatkowski (Etixx) par le jeu des bonifications. Tout s'est joué dans les derniers kilomètres.

L'échappée au long cours emmenée par Thomas Voeckler et Florian Vachon, longtemps accompagné par l'ancien champion du monde Philippe Gilbert s'est fait rejoindre à 10km de l'arrivée dans la dernière petite côte de la journée. Le duo d'AG2R-La Mondiale Jan Bakelants et Romain Bardet a profité de cette difficulté pour s'échapper. En plein scandale après la révélation du dopage de leur coéquipier Lloyd Mondori, AG2R voulait faire parler d'elle sur le plan sportif. Rejoint par l'Italien Parolo Tiralongo (Astana), le trio a compté jusqu'à 16 secondes d'avance avant d'être repris à deux kilomètres de l'arrivée. Tout était donc en place pour une nouvelle arrivée au sprint qui a connu un troisième vainqueur différent en trois jours. Matthews aura fort à faire ce jeudi pour défendre son maillot de leader puisqu'au terme des 204 km qui séparent Varennes-sur-Allier et Croix de Chabouret, un col de 10km à 6,7% est prévu.

Vidéo : la victoire au sprint de Michael Matthews