Tom Boonen
Tom Boonen | LALMAND / BELGA MAG / BELGA/AFP

Paris-Nice: Boonen enlève la deuxième étape

Publié le , modifié le

Le Belge Tom Boonen a remporté au sprint la deuxième étape de Paris-Nice, entre Mantes-la-Jolie et Orléans. Le coureur de la QuickStep a pris le dessus sur l'Espagnol Jose Joaquin Rojas (Movistar) et l'Allemand John Degenkolb (Project 1t4i). Au classement général, Bradley Wiggins (Sky) s'empare du maillot jaune de leader, avec six secondes d'avance sur Levi Leipheimer, et sept secondes sur Boonen. Sylvain Chavanel pointe en cinquième position, à 14 secondes.

Deuxième du Het Nieuwsbald il y a huit jours, le Champion du monde 2005 s'est cette fois montré le plus rapide d'un groupe de 21 coureurs, qui comptait notamment l'Espagnol Alejandro Valverde, les Américains Levi Leipheimer et Tejay Van Garderen, et le champion de France Sylvain Chavanel. Profitant d'une bordure, c'est à 80 kilomètres que ce groupe a creusé l'écart sur le reste du peloton, avec lequel il a compté près de deux minutes trente. Aujourd'hui âgé de 31 ans, le triple vainqueur de Paris-Roubaix signe la 100e victoire d'étape de sa carrière.

Le Suédois Gustav Larsson, l'Allemand Tony Martin, les Luxembourgeois Frank et Andy Schleck, l'Estonien Rein Taaramae et le Français Jérôme Coppel ont été distancés, et cela profite en premier lieu à Bradley Wiggins. Ce dernier reprend le maillot jaune à Larsson, et possède à présent 6 secondes d'avance sur Leipheimer. Sylvain Chavanel est le premier Français du classement général, et se classe en cinquième position, à 14 secondes de Wiggins. Il pourra tenter de grappiller encore quelques places mardi, lors de la troisième étape disputée entre Vierzon et le lac de Vassivière sur 194 kilomètres.

Classement de la 2e étape 

1. Tom Boonen (BEL/OPQ), les 185,5 km en 4 h 22:15. (moyenne: 42,4 km/h)
2. Jose Joaquin Rojas (ESP/MOV) m.t.
3. John Degenkolb (GER/PRO) m.t.
4. Sep Vanmarcke (BEL/GRM) m.t.
5. Francesco Gavazzi (ITA/AST) m.t.
6. Angel Vicioso (ESP/KAT) m.t.
7. Maxime Monfort (BEL/RSH) m.t.
8. Taylor Phinney (USA/BMC) m.t.
9. Alejandro Valverde (ESP/MOV) m.t.
10. Geraint Thomas (GBR/SKY) m.t.

Classement général

1. Bradley Wiggins (GBR/SKY) 4h33:32.
2. Levi Leipheimer (USA/OPQ) à 0:06.
3. Tom Boonen (BEL/OPQ) 0:07.
4. Tejay Van Garderen (USA/BMC) 0:11.
5. Sylvain Chavanel (FRA/OPQ) 0:14.
6. Maxime Monfort (BEL/RSH) 0:18.
7. Taylor Phinney (USA/BMC) 0:21.
8. Lieuwe Westra (NED/VAC) 0:22.
9. Geraint Thomas (GBR/SKY) 0:28.
10. José Joaquin Rojas (ESP/MOV) 0:29.
11. Alejandro Valverde (ESP/MOV) 0:30.
12. John Degenkolb (GER/PRO) 0:30.
13. Simon Spilak (SLO/KAT) 0:33.
14. Robert Kiserlovski (CRO/AST) 0:36.
15. Francesco Gavazzi (ITA/AST) 0:44.
16. Sep Vanmarcke (BEL/GRM) 0:52.
17. Arnold Jeannesson (FRA/FDJ) 0:52.
18. Nikolas Maes (BEL/OPQ) 0:53.
19. Angel Vicioso (ESP/KAT) 0:54.
20. Andreas Klier (GER/GRM) 1:06.

Déclarations

Bradley Wiggins (GBR/Sky), nouveau leader: "C'est mieux que ce matin...  C'est une très bonne situation (pour le classement), il n'y a que Leipheimer,  toujours dangereux, et Van Garderen, et peut-être Valverde et Chavanel. La  bordure ? il y avait beaucoup de vent comme 'd'hab', je crois que Garmin l'a  provoquée. Je suis plus fort que l'an dernier. J'ai une bonne équipe derrière  moi qui me pousse constamment. On a un objectif, c'est juillet (le Tour de  France). On travaille beaucoup pour ça, on a commencé en novembre. J'ai déjà  quatre mois derrière moi et ce n'est pas fini ! Cette saison, je ne cours pas  beaucoup. Aussi, c'est important pour l'équipe d'avoir à défendre le maillot.  C'est bien aussi pour les autres coureurs si je gagne une course comme  Paris-Nice."

Sylvain Chavanel: "Aujourd'hui, on savait que Tom avait une bonne chance de gagner et on a tout misé sur lui. C'était bien tout pour Tom parce que le but de l'équipe est de gagner le plus grand nombre de courses, peu importe qui gagne. Il reste beaucoup d'étapes jusqu'à Nice pour gagner de nouveau et à partir de mardi, Tom sera à notre service.  Je souffre d'un début de bronchite. J'espère que ma santé va s'améliorer. Sinon tout reste jouable, je suis en embuscade."

Voir la video

Romain Bonte