Oleg Tinkov: "En 2017, Alberto Contador sera un canard boiteux"

Oleg Tinkov: "En 2017, Alberto Contador sera un canard boiteux"

Publié le , modifié le

Les adieux entre Oleg Tinkov et Alberto Contador ne sont pas chaleureux. Le grimpeur espagnol, malade, n'est d'ailleurs pas invité à la petite fête organisée par le patron de la formation Tinkoff pour son retrait du peloton. C'est ce qu'a révélé, entre autres critiques virulentes à propos de Contador, le magnat russe dans une interview accordée à cyclingnews.com.

"Il est un grand champion et il devrait s'arrêter maintenant. Il sera un canard boiteux en 2017".  Oleg Tinkov​ avait habitué le peloton et les suiveurs à son franc-parler, jusqu'au bout il conserve sa franchise et Alberto Contador en a fait les frais. Le futur ex-leader de celui qui ne sera plus dans le monde du cyclisme à la fin de cette saison est décrit comme une "mauvaise personne". Tinkov dit "respecter Contador en tant que champion" mais l'interview accordée à cyclingnews.com est un condensé de colère à peine voilée.

"L'an prochain il sera largué par les 20 meilleurs"

"Dans l'équipe, la plupart des coureurs ne l'aiment pas, raconte Tinkov Il a fini par avoir des mauvaises relations avec quasiment tout le monde, sauf le petit groupe de coureurs espagnols". Et le milliardaire de prévenir le prochain manager d'Alberto Contador, Luca Guercilena (Trek-Segafredo) : "Je pense qu'il devrait faire attention, il les a signés comme un groupe mais ça va mettre le bor*** dans son équipe". Dans sa future formation, Contador visera évidemment une victoire sur un Grand Tour, lui qui en compte sept à son palmarès (2 Giro, 2 Tour de France, 3 Vuelta). Son actuel patron doute de sa capacité à le faire: "Je ne pense pas qu'il puisse encore en remporter un. Il sera un canard boiteux, il va avoir l'air idiot. Cette année à la Vuelta, il a été largué par les quatre ou cinq meilleurs coureurs. L'an prochain ce sera par les 20 meilleurs". Pour rappel, Alberto Contador a terminé au pied du podium sur le dernier Tour d'Espagne derrière Quintana, Froome et Chaves.

Contador n'a pas la "classe"

Si Oleg Tinkov en veut autant à son coureur, c'est sans doute aussi parce qu'il le tient responsable de sa deuxième place dans le classement par équipes du World Tour (Tinkoff a été devancé par Movistar). "Soit il tombait, soit il était malade, soit il abandonnait". Et la pilule de l'absence du Pistolero au dernier Tour de Lombardie ne passe pas. "Je ne sais pas s'il l'a fait volontairement ou parce qu'il était malade. C'est de la mer**. Avec l'argent qu'il gagne, ça ne doit pas arriver. Valverde était malade trois jours plus tôt, il a couru et terminé dans le top 10 (6e). Ça, c'est la classe".

Alberto Contador n'a pas semblé touché outre-mesure par ce flot de critiques.

Christophe Gaudot @ChrisGaudot