Nibali Astana solitaire
Vincenzo Nibali (Astana) | DAVID STOCKMAN / BELGA MAG / BELGA/AFP

Nibali au rendez-vous en Lombardie

Publié le , modifié le

Grand favori du Tour de Romandie, l'Italien Vincenzo Nibali n'a pas raté son rendez-vous et s'est imposé avec la manière dimanche au terme d'un parcours de 245 km entre Bergame et Côme. Le champion italien a attaqué dans une descente, à 17 kilomètres de l'arrivée, pour s'imposer d'une vingtaine de secondes devant l'Espagnol Dani Moreno et d'une trentaine de secondes sur le Français Thibaut Pinot.

Nibali, 30 ans, a donné au cyclisme italien sa première victoire dans une grande classique depuis... 2008 et le succès de Damiano Cunego en Lombardie.Le vainqueur du Tour de France 2014 a terminé la saison en trombe après avoir été exclu de la Vuelta, fin août, pour s'être accroché à sa voiture d'équipe.

L'Italien en costaud

Le déroulement a été comme on le pensait, dans une course longue qui a été durcie et qui ne devait pas échapper à un homme fort qui pourrait compter sur un solide travail d'équipe. Sur un parcours vraiment très sélectif, les équipiers de Nibali (Landa, Rosa) ont contrôlé l'échappée du Polonais Michal Kwiatkowski et le Belge Tim Wellens qui ont pris les devants dans le mur de Sormano, à une cinquantaine kilomètres de l'arrivée. Mais le duo n'a pu creuser l'écart au-delà d'une quarantaine de secondes sur le groupe de poursuite avant d'être repris dans l'avant-dernière montée, le Civiglio, à l'entrée des 20 derniers kilomètres. Derrière lui, Moreno et Pinot se sont intercalés dans la dernière côte, le San Fermo della Battaglia, à moins de 7 kilomètres de l'arrivée. Si l'Espagnol s'est rapproché, il n'a pu gommer totalement l'écart (14 secondes d'écart au sommet). Pour la quatrième place, l'Espagnol Alejandro Valverde a précédé l'Italien Diego Rosa, un coéquipier de Nibali qui s'est montré impressionnant dans le final par son activité incessante.

Christian Grégoire