Ezequiel Mosquera Vuelta 092010
Ezequiel Mosquera | AFP - JAIME REINA

Mosquera contrôlé positif !

Publié le , modifié le

Journée noire pour le cyclisme espagnol. Après Alberto Contador, suspecté d'avoir usé d'un produit dopant sur le Tour de France, Ezequiel Mosquera, qui s'est classé deuxième de la récente Vuelta, a fait l'objet d'un contrôle antidopage positif, a annoncé l'Union cycliste internationale. Son coéquipier de la formation Xacobeo, l'Espagnol David Garcia, a lui aussi été contrôlé positif lors de la Vuelta, a ajouté l'UCI.

Les deux coureurs de l'équipe Xacobeo ont été contrôlés le même jour, le 16 septembre, à l'occasion de la 18e étape, à trois jours de la fin de la course. Le produit en cause est l'HES (Hydroxyéthylamidon), une substance fluidifiant le sang. Ce substitut de plasma sanguin peut masquer la prise d'EPO en faisant baisser l'hématocrite. Tous deux se sont signalés durant la Vuelta. Plus encore que Garcia, 11e du classement final, Mosquera a lutté tout en haut de tableau. Mais, à 34 ans, il a été rattrapé par les radars de l'antidopage. Ce coureur sans palmarès notable, membre d'une équipe Continental Pro (l'équivalent de la deuxième division), s'est classé depuis 2007 dans les cinq premiers de son grand tour national. Cinquième en 2007 et 2009, quatrième en 2008, il avait même cette année lutté jusqu'au bout pour la victoire. 

Le précédent Sevilla

Vainqueur le 18 septembre de l'avant-dernière étape, au sommet du Bola del Mundo, Mosquera avait terminé à la deuxième place du classement final, à seulement 41 secondes du vainqueur italien Vincenzo Nibali. L'Espagnol s'est engagé dernièrement en faveur de l'équipe néerlandaise Vacansoleil qui a recruté cette saison l'Italien Riccardo Ricco, de retour dans le peloton après avoir purgé sa suspension pour dopage (EPO Cera). Garcia (33 ans), qui court pour sa formation actuelle depuis 2009, compte pour principal succès le Tour de Turquie 2008, une épreuve de deuxième catégorie. Mais il s'est classé à deux reprises dans les 15 premiers de la Vuelta (14e en 2008 et 11e en 2010). L'HES est le produit détecté dernièrement dans les analyses d'un autre coureur espagnol, Oscar Sevilla, dont le cas positif pour un contrôle datant du 15 août a été révélé le 16 septembre. Les cas de Mosquera et de Garcia coïncident avec l'annonce par le plus célèbre des coureurs espagnols, Alberto Contador, d'un résultat "anormal", pour une toute autre substance (traces de clenbutérol), lors d'un contrôle antidopage pendant le Tour de France qu'il a remporté en juillet dernier.

AFP