Grégory Baugé
Grégory Baugé n'a pas tremblé en finale de la vitesse | ERIC FEFERBERG / AFP

Vitesse : Baugé de retour sur le toit du monde, Lafargue en bronze

Publié le , modifié le

Cinquième médaille d’or pour le clan français à Saint-Quentin-en-Yvelines ! Quelques instants après le sacre du duo Coquard-Kneisky sur la course à l’américaine, Grégory Baugé a survolé la finale de la vitesse individuelle, remportant les deux premières manches contre le Russe Denis Dmitriev pour s’offrir un quatrième sacre mondial dans la spécialité. Quentin Lafargue a lui décroché la médaille de bronze.

François Pervis l'avait annoncé! Grégory Baugé, déjà sacré champion du monde à trois reprises (2009, 2010, 2012) de la vitesse individuelle, a profité de l'organisation des Mondiaux 2015 chez lui, dans les Yvelines, pour faire son grand retour au sommet.

A 30 ans, le Guadeloupéen a remporté ce dimanche avec une maîtrise bluffante la plus prestigieuse des compétitions sur piste, dominant le Russe Denis Dmitriev par deux manches à zéro en finale. Dans la foulée, Quentin Lafargue a offert à l'équipe tricolore une nouvelle breloque en remportant la petite finale (deux manches à une) contre Jeffrey Hoogland, montant ainsi sur le podium. 

"L'oeil du Tigre"

Baugé est bien le roi de la vitesse
Baugé est bien le roi de la vitesse

Pour se hisser en finale, Baugé avait eu besoin de sortir François Pervis dès le stade des quarts. Défait dans la première manche, le natif de Maison-Laffitte s'est rattrapé en dominant très nettement les deux manches suivantes. "Greg sera certainement champion du monde tout à l'heure", avait alors annoncé Pervis. "Il a l'oeil du Tigre". Bien vu : en demi-finale, Baugé n'a pas laissé la moindre chance au champion de France en titre, Quentin Lafargue. Plus personne ne pouvait l'arrêter dans sa route vers un quatrième triomphe mondial (cinq si con ompte le titre 2011 retiré pour manquement au règlement antidopage - trois contrôles ratés). 

Avec ce sacre supplémentaire, tout juste précédé par celui de Bryan Coquard et Morgan Kneisky sur l'américaine, le clan français conclut ainsi de la plus belle des manières sa semaine à domicile, au Vélodrome de Saint-Quentin, où il a récolté la bagatelle de cinq médailles d'or.

Gaétan Scherrer @GaetanScherrer

Mondiaux de Cyclisme